L’avenir de l’eau se dessine à Montpellier

Montpellier est un pôle de référence européen pour les sciences de l’eau.  Zoom sur l’une des thématiques phares de l’UM. Pluies intenses et crues dévastatrices, pollutions des nappes phréatiques, préservation des zones littorales, irrigation, nécessité d’une redéfinition de la gestion des ressources face à l’augmentation de la population mondiale…

L’eau s’est installée depuis quelques années au centre du débat médiatique et politique. Tournée vers la Méditerranée, Montpellier n’a pas attendu cet intérêt récent pour se pencher sur un enjeu vital pour l’humanité. Avec plus de 500 scientifiques et doctorants rattachés à 14 unités de recherche, la ville occupe une position de carrefour sans équivalent en Europe pour la recherche dans les secteurs de l’eau et de l’environnement.

Institut dédié, pôle de compétitivité mondial, observatoire méditerranéen…

  • Depuis son lancement en 2013, l’Institut Montpelliérain de l’Eau et de l’Environnement (IM2E), fédère tous les acteurs de la recherche sur deux thématiques aujourd’hui indissociables que sont l’eau et l’environnement (développement durable, changement climatique, énergie, agronomie…).
  • Développant une approche pluridisciplinaire, l’IM2E travaille en lien étroit avec l’observatoire des sciences de l’univers OREME (Observatoire de recherche méditerranéen de l’environnement) qui dispose notamment d’un outil privilégié avec la station marine de Sète.
  • Montpellier accueille le siège d’un pôle de compétitivité à vocation mondiale dédié aux sciences de l’eau. L’une de ses vocations : œuvrer à l’émergence des synergies entre recherche publique et acteurs privés.

C’est l’existence de cet écosystème qui a valu à la ville d’accueillir en 2008 le 13e congrès mondial de l’eau et, en 2015, les journées Avenir de l’eau. L’idée de ce rendez-vous organisé par l’IM2E (en association avec les Comités français des associations internationales d’hydrologie et d’hydrogéologie) : réunir les jeunes professionnels du secteur pour faire émerger les approches innovantes qui changeront le monde de demain.

Une formation tournée vers l’international

Adossée à ce fort potentiel de recherche, l’offre de formation de l’UM en sciences de l’eau offre une multiplicité de parcours adaptés à des métiers spécifiques. Elle accueille chaque année un nombre important d’étudiants du monde entier et notamment originaires des pays du sud, contribuant ainsi au renforcement des liens entre tous les acteurs d’un changement global.

L’Université de Montpellier abrite déjà depuis de nombreuses années une formation d’ingénieurs en sciences et technologies de l’eau au sein de Polytech. Celle-ci développe des compétences en hydraulique, traitement de l’eau hydrobiologie et écologie.

En plus de cette formation, l’UM porte maintenant les 6 autres parcours du Master sciences de l’eau à la Faculté des sciences :

  • Hydrologie, risque, environnement
  • Hydrogéologie quantitative et qualitative
  • Eau et littoral (idem gestion des littoraux et des mers
  • Contaminants eau et santé
  • Eau et agriculture
  • Eau et société

Image : Copyright Alain Dezetter

2017-06-23T13:57:58+00:00 , , |