Un nouvel écrin pour la médecine montpelliéraine !

La plus ancienne faculté de médecine du monde occidental quitte le centre-ville de Montpellier pour s’implanter sur le campus Arnaud de Villeneuve. Tout en renouant avec une longue tradition d’innovation pédagogique…

Un centre de gravité vient de se déplacer. Fleuron de l’Université de Montpellier et emblème d’une ville mondialement reconnue pour son enseignement de la médecine depuis le XIIIe siècle, la Faculté de médecine était depuis 1795 installée dans l’ancien monastère qui jouxte la cathédrale Saint-Pierre. Elle a désormais quitté ce prestigieux bâtiment pour renaître dans un édifice de verre ultramoderne, au cœur du campus Arnaud de Villeneuve.

Médecine du futur

Un campus largement dédié à la biologie et à la santé : on y trouve le Centre Hospitalier Régional Universitaire, l’Unité Pédagogique Médicale de l’UM et des unités de recherche de haut niveau (l’Institut de Génétique Humaine, l’Institut de Génomique Fonctionnelle, le Centre de Biologie Structurale et l’Institut Universitaire de Recherche Clinique) ; ainsi que le centre Genopolys du CNRS, lieu d’échanges et de rencontres scientifiques dans le domaine de la santé.

Au plus près des campus hospitaliers et des centres de recherche, la nouvelle faculté propose une plate-forme de formation médicale unique en France, à la pointe des nouvelles formes de pédagogie : visioconférences, communication visuelle, diffusion de la connaissance à distance, télémédecine, simulation médicale, robotique médicale…

Mettre l’humain au cœur de la pédagogie

Elle se veut aussi un lieu d’études où la pédagogie se recentre sur l’humain, pour le plus grand bénéfice des étudiants. Mise en situation, simulation des actes médicaux, ou encore ateliers théâtre pour apprendre le « savoir-être » aux futurs praticiens : les concepteurs du projet ont voulu promouvoir une vision humaniste et chaleureuse de la pratique médicale.

Une volonté que l’architecte montpelliérain François Fontès a souhaité inscrire au cœur de la conception de l’ouvrage, qui « doit dans la modernité évoquer son histoire et son rayonnement, mais aussi l’essence d’une science de l’humain« .

800 ans d’histoire

Berceau de l’enseignement de la médecine, Montpellier doit son rayonnement à son emblématique faculté fondée en 1220 – la plus ancienne école de médecine du monde occidental encore en activité. Les débuts de l’enseignement de la médecine à Montpellier se confondent avec ceux de la cité, ville de commerce fondée en l’an 985 sur un important axe de communications, au carrefour des influences juives, arabes et italiennes.

Une renommée qui a attiré à Montpellier d’illustres praticiens tels qu’Arnaud de Villeneuve, Gui de Chauliac, François Lapeyronie, Rondelet, qui construisit le premier amphithéâtre d’anatomie, Nostradamus, renvoyé pour non obéissance, ou encore François Rabelais, reçu docteur en médecine en 1537.

En chiffres

Coût total : 45,9 M€

3 600 étudiants

11 440 m2 de surface totale sur 6 niveaux

5 amphithéâtres de 200 à 240 places

25 salles d’enseignement ou de travail

2017-10-17T08:59:11+00:00 16 octobre 2017|, , , , |