Université de Montpellier

Quand les bactéries prennent le contrôle

Et si les bactéries qu’héberge notre intestin agissaient sur notre cerveau ? Dans le cadre de la Semaine du cerveau*, l’UM vous invite à une conférence autour de ces hôtes discrets qui semblent avoir tant d’influence sur notre santé et notre comportement.

Au secours, les bactéries nous envahissent ! Rassurez-vous : rien d’alarmant. Bactéries, mais aussi virus, parasites, champignons, notre organisme abrite de nombreux micro-organismes, qui prolifèrent au niveau de nos diverses muqueuses et notamment dans l’intestin. Une communauté pleine de vitalité que les scientifiques nomment « microbiote ». Et la cohabitation se fait en bonne intelligence, explique Philippe Berta…

2 kg d’hôtes microscopiques

« L’homme héberge dans son seul tube digestif quelques 100 000 milliards de micro-organismes : au niveau de l’intestin, ils pèsent un poids total de 1,5 à 2 kg ! Et ils comportent jusqu’à 10 fois plus de bactéries que le nombre total des cellules d’un individu », poursuit ce professeur à l’Université de Nîmes, responsable à l’UM du master Biologie-santé, parcours BIOTIN.

« Microbiote » ? Un terme qu’on ne connaissait pas il y a seulement quelques années… Car on parlait autrefois de « flore intestinale ». Avant de se rendre compte de son importance, et surtout de faire une découverte stupéfiante : cette « flore » est tout sauf végétative, et connaîtrait même une intense activité. Elle aurait ainsi une influence dans les fonctions digestive, métabolique, immunitaire et neurologique. A tel point que le microbiote intestinal est aujourd’hui considéré par certains chercheurs comme un organe à part entière.

« Le microbiote régule de nombreux aspects de notre physiologie dont la nutrition, la maturation, le fonctionnement de notre système immunitaire. Aujourd’hui, de multiples évidences suggèrent la capacité de ce même microbiote à réguler le développement de notre cerveau, son fonctionnement et même notre comportement » explique Philippe Berta, qui exposera des exemples de données récentes sur la contribution possible de ce microbiote à diverses situations pathologiques : Parkinson, autisme, stress, voire même Alzheimer.

« Bactéries et cerveau, histoire d’une rencontre »

Mercredi15 mars 2017 de 18h à 19h
Site des Carmes, Nîmes

* Le cerveau sous toutes ses coutures !

Du 2 au 21 mars, c’est la semaine du cerveau : des rencontres entre grand public et  chercheurs pour tenter de faire le tour du cerveau, cette planète encore mal explorée. Des conférences, des ciné-débats ou café-vidéos, des bars des sciences, des ateliers ludiques ou du théâtre : en bref, de nombreux événements à Montpellier, Sète, Nîmes et Frontignan, ludiques, pédagogiques, passionnants. Et gratuits.

En savoir plus