Accompagnement des entreprises

A l’écoute des besoins des entreprises, le CFA de l’Université de Montpellier a su établir une relation de qualité et de confiance avec les milieux professionnels notamment grâce à différents partenariats.

Les aspects financiers de l’apprentissage

Dans le secteur privé

L’accueil d’un apprenti permet à l’entreprise de bénéficier d’exonérations de charges sociales  variables selon la taille de l’entreprise. L’entreprise obtient aussi une aide à la formation qui est calculée en fonction de l’âge de l’apprenti et de la durée de sa formation.
Pour toute information, vous pouvez vous rendre sur le site du Ministère du travail.

Dans le secteur public non industriel et commercial

La rémunération des apprentis et les cotisations sociales sont à la charge des employeurs. Ces dépenses sont prélevées sur le budget spécifiquement consacré aux apprentis. L’employeur du secteur public bénéficie de certaines exonérations de charges sociales. Il prend en charge les coûts de formation de ses apprentis, sauf lorsqu’il est redevable de la taxe d’apprentissage.

Taxe d’apprentissage

Les formations par apprentissage de l’Université de Montpellier sont financées par la taxe d’apprentissage et une subvention de la Région.

La taxe d’apprentissage est un impôt obligatoire que doivent verser les entreprises. Elle représente 0,5 à 0,6% de la masse salariale de l’année écoulée. Elle est versée chaque année avant le 28 février. En versant votre taxe au CFA de l’Université de Montpellier, vous participez activement au financement de la formation de jeunes qui sont l’avenir de votre entreprise ou plus largement de votre secteur professionnel.

Pour toute information, vous pouvez vous rendre sur le site des Impôts.

Les formalités préalables à l’embauche

Préalablement à l’embauche d’un apprenti, les entreprises du secteur privé doivent faire une déclaration notifiée à la Région dans le ressort de laquelle elles sont situées. Cette déclaration doit être enregistrée auprès du service chargé du contrôle de l’application de la législation du travail et des lois sociales. Les organismes publics doivent obtenir un agrément auprès de la Préfecture de département.

Le contrat d’apprentissage peut être conclu au plus tôt trois mois avant le début de la formation, au plus tard trois mois après celui-ci. Il est assorti d’une période d’essai de 2 mois et ne peut être rompu que dans des conditions très strictes.

Pour l’établissement du contrat

Tous les contrats d’apprentissage doivent être enregistrés par la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DDTEFP) du siège de l’employeur.

L’entreprise privée souhaitant recruter un apprenti se met en relation avec l’organisme interface dont elle relève (Chambre de commerce et d’industrie, Chambre de métiers, Chambre d’agriculture) qui lui donnera les informations nécessaires et assurera l’instruction du dossier auprès de la DDTEFP. L’organisme public se met directement en relation avec la DDTEFP.

Le Maître d’apprentissage

Au sein de l’entreprise, le Maître d’apprentissage est la personne qui assume le rôle de tuteur de l’apprenti. Il suit l’évolution de sa formation et veille au bon déroulement de l’apprentissage.

Qui peut être maître d’apprentissage ?

Le Maître d’apprentissage doit obligatoirement faire partie de l’entreprise qui accueille l’apprenti. Celui-ci est soit l’employeur, soit l’un des salariés de l’entreprise, soit une personne non salariée exerçant une fonction dans l’entreprise. Il ne peut encadrer que 2 apprenti(e)s maximum.

Pour devenir maître d’apprentissage, il faut remplir l’une des conditions suivantes :

  1. Être titulaire d’un diplôme relevant du domaine professionnel correspondant au diplôme préparé par l’apprenti et d’un niveau au moins équivalent et justifier de 2 années d’exercice d’une activité professionnelle en relation avec la qualification visée par l’apprenti.
  2. Attester d’un niveau minimal de qualification et justifier de 3 années d’exercice d’une activité professionnelle en relation avec la qualification visée par le diplôme.

En l’absence de diplôme ou de titre justifiant votre qualification, vous devez posséder une expérience professionnelle de 3 ans et effectuer une demande auprès du recteur ou du directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

Les missions du Maître d’apprentissage

Le maître d’apprentissage a pour mission de contribuer à l’acquisition par l’apprenti des compétences nécessaires à la qualification recherchée et au diplôme préparé. Il encadre l’apprenti en liaison avec le CFA.

L’employeur doit permettre au maître d’apprentissage de dégager sur son temps de travail les disponibilités nécessaires à l’accompagnement de l’apprenti et aux relations avec le CFA. Il doit également veiller à ce que le maître d’apprentissage bénéficie de formations lui permettant d’exercer correctement sa mission. Le suivi de l’évolution du contenu des formations dispensées à l’apprenti est aussi une des missions du Maître d’apprentissage.

Contact

CFA régional de l’Enseignement Supérieur
99 avenue d’Occitanie
CS 79235
34197 Montpellier Cedex 5
Tél : 04 99 58 52 35
Fax : 04 99 58 52 33
Courriel

Site Montpellier Sud

Rue Vendémiaire, Espace Richter – Bât. E

34961 Montpellier Cedex 02

Tél : 04 34 43 21 74

Fax : 04 34 43 21 90

Site Nîmes

IUT de Nîmes

8, rue Jules Raimu

30907 Nîmes Cedex 02

Tél : 04 66 62 85 90

Fax : 04 66 62 85 91

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du traffic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close