Handicap

Handicap 2017-05-17T11:51:52+00:00

Le handicap est l’affaire de tous… Sur cette base, l’université de Montpellier a développé une politique décrite dans le schéma directeur handicap fondée sur le principe d’inclusion des personnes en situation de handicap dans la communauté universitaire.

Au-delà des aménagements prévus par la réglementation, l’université de Montpellier propose des actions concrètes et spécifiques concernant le recrutement, l’accompagnement, le maintien dans l’emploi et la participation des personnes en situation de handicap aux activités intra et extra-universitaires : contrat doctoral handicap, contrat post-doctoral handicap, mesure d’accueil dans le collectif de travail, mesures sociales pour l’accès au sport et à la culture….autant d’actions pour mieux vivre son handicap au travail et oser s’affirmer comme travailleur en situation de handicap.

12 millions de français sur 65 millions sont touchés par un handicap. Parmi eux, 80% ont un handicap invisible, 1,5 millions sont atteints d’une déficience visuelle et 850 000 ont une mobilité réduite.

  • La plupart des personnes ne sont pas en situation de handicap au moment de leur recrutement : 70% des handicaps surviennent en cours de carrière, et du fait de la progression en âge.
  • Le schéma directeur pluriannuel de l’UM voté au CA du 20 juin 2016 comporte 70 actions s’articulant autour de 4 axes, des actions pour les étudiants, pour les personnels, en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap et pour développer la responsabilité sociale de l’université.
  • 350 étudiants et personnels de l’UM ont demandé une inscription aux ateliers braille et langue des signes proposés par Handiversité.
  • L’UM a signé la charte Handipacte des employeurs publics qui s’inscrit dans le cadre du Plan Régional d’Insertion des Travailleurs Handicapés (PRITH).

Vous souhaitez venir travailler à l’UM, vous êtes agents de l’université et vous hésitez à vous déclarer en situation de handicap, vous vous posez des questions sur les aménagements que l’université propose : venez nous rencontrer !
Les deux services incontournables pour les personnels en situation de handicap : Handiversité et le Service de Médecine Préventive.
Handiversité met en œuvre la politique de l’Université de Montpellier dans le domaine du handicap (étudiant-e-s et personnels), en collaboration avec l’ensemble des services concernés. Rattaché à la Direction Vie Des Campus, il est également chargé de sensibiliser la communauté universitaire au handicap.

Contacts

Campus Triolet
Bât 20 – Place Eugène Bataillon, Montpellier
Tél : 04 67 14 41 44
Courriel

Permanences sur le site centre ville
Institut de biologie, 3ème étage
4 Boulevard Henri IV, Montpellier
Tél. : 04 34 43 33 70

L’agenda d’accessibilité programmée Ad’ap de l’UM a été voté au CA du 10 novembre 2015.

Sensibiliser au handicap et favoriser la participation des personnes en situation de handicap à la vie intra et extra-universitaire, l’UM s’engage.

Projection/débat du film « J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd »

  • Performance poétique traduite en langue des signes française
    dans le cadre du mois des femmes 2016
  • Ateliers Braille et LSF

Sport

Le SUAPS propose des activités sportives gratuites pour les personnels et peut adapter certaines pratiques aux personnes en situation de handicap.
Contactez-les

Culture

Le service art et culture propose des ateliers de pratique artistique, des rencontres avec des artistes, un parcours culture responsable en lien avec les théâtres et bien d’autres choses encore… Certaines manifestations et spectacles sont traduits en langue des signes française ou sont proposés en audiodescription.

Contacts

Campus triolet
Maison des étudiants, bât 34,
Place Eugène Bataillon, MONTPELLIER
Tél : 04 67 14 48 34 ou 06 37 32 63 79
Courriel

Aider à la pratique d’une activité sportive ou culturelle sans conditions de ressources pour les personnels RQTH, aides financières exceptionnelles, aide pour soin coûteux, … l’UM propose des aides qui lui sont spécifiques.

En savoir +

La thématique du handicap est abordée dans de nombreuses formations au sein de divers UFR, Ecoles et Instituts de l’Université de Montpellier. Sans viser l’exhaustivité, il est possible de citer par exemple :

  • les formations dispensées par la Faculté de Médecine (diplôme d’état de docteur en médecine, certificat d’orthophonie, diplôme inter-universitaire en collaboration avec les universités Lyon I et Paris VI « déficience intellectuelle – handicap mental », diplôme universitaire « l’annonce du handicap et son accompagnement », etc.)
  • la licence activités physiques adaptées et santé et, au sein du master activités physiques pour la santé, le parcours réhabilitation en activités physiques adaptées proposés par l’UFR STAPS. Ce parcours vise à former des professionnels qui conçoivent planifient, supervisent et évaluent des programmes d’activités physiques adaptées destinés à améliorer la santé, la qualité de vie et/ou la participation sociale des personnes ayant des besoins spécifiques (maladie chronique, situation de handicap, avancée en âge) ou à risque vis-à-vis de la santé.
  • le diplôme universitaire « environnement juridique et social de la personne en situation de handicap » proposé par l’UFR Droit et Sciences Politiques.
  • à l’IUT de Nîmes, le département Génie Civil en collaboration avec les départements Génie Electrique et Informatique Industrielle et Génie Mécanique et Productique a réalisé une plateforme Bâtim’Handicap dont les objectifs sont de former les futurs acteurs et professionnels de la construction au problématique de handicap, sensibiliser le grand public, rechercher des solutions domotiques pour aider les personnes en situation de handicap à leur domicile.

Toutefois, la visibilité des formations qui traitent directement ou indirectement de la déficience et du handicap, tout autant que les échanges inter-UFR, Ecoles et Instituts sur ces aspects, peuvent être améliorés. Par ailleurs, des savoir-faire transmis au sein de différentes unités d’enseignement pourraient sans doute être mis à profit pour améliorer la réflexion et la prise en charge du handicap.

Du point de vue de la recherche, plusieurs équipes abordent directement ou indirectement la déficience et le handicap. Le centre européen sur le mouvement humain (EUROMOV) a entre autres comme objectif d’évaluer l’efficience et la déficience. L’Institut de Neurosciences de Montpellier (INM) étudie la physiopathologie et les thérapies des déficits sensoriels (audition, vision, somesthésie) et moteurs. Le laboratoire SANTESIH (Santé, Education et Situations de Handicap) travaille sur la dynamique des processus de production et de réduction des situations de handicap. L’équipe déambulation et mouvement artificiel (DEMAR) du Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM) effectue des recherches sur la restauration du mouvement des membres par stimulation électrique fonctionnelle.
Les thématiques de certaines structures de recherche ont également partie liée avec la problématique de la déficience et du handicap. On peut citer notamment, sans être exhaustif, l’Institut de Médecine Régénératrice et de Biothérapie (IRMB), l’unité de « Neuropsychiatrie, recherche épidémiologique et clinique », l’unité PHYMEDEXP « Physiologie et médecine expérimentale du cœur et des muscles », le laboratoire EPSYLON « dynamique des capacités humaines et des conduites de santé », ou encore l’équipe CaFéDIVas « Caractéristiques Féminines des Dysfonctions des Interfaces Vasculaires ».