La Tunisie au cœur de l’Europe

Depuis 2013, le projet Alyssa finance des échanges entre l’Europe et la Tunisie. L’occasion pour des étudiants, des chercheurs ou encore des personnels universitaires de vivre l’aventure d’une mobilité à l’étranger, d’une rive à l’autre de la méditerranée.

Erasmus Mundus ? C’est un peu Erasmus, mais avec le monde entier : des échanges permettant de vivre l’aventure d’un séjour de recherche, de travail ou d’études dans un autre pays. Le programme Alyssa est le seul programme Erasmus Mundus financé par la Commission Européenne entre l’Europe et la Tunisie, et ce depuis 2013. Grâce à ce programme piloté par l’Université de Montpellier, 131 mobilités ont pu être organisées entre Tunisie et Europe en 2014 et en 2015.

Aventure internationale

Les mobilités internationales financées par le projet Alyssa visent en priorité les meilleurs étudiants et jeunes chercheurs dans les disciplines prioritaires pour les Universités tunisiennes, mais aussi les personnels académiques et enseignants chercheurs qui ont pour objectif de favoriser la coopération internationale entre universités tunisiennes et européennes.

Ces mobilités s’assimilent à de vraies expériences de vie. Des expériences enrichissantes, tant sur le plan personnel qu’académique ; l’accès à un environnement international pour des dizaines d’étudiants qui n’auraient pas eu l’opportunité de partir à l’étranger dans d’autres circonstances.

Les mobilités Alyssa fournissent également un véritable tremplin dans les parcours académiques des étudiants et des futurs chercheurs, notamment les doctorants et post-doctorants. Plusieurs étudiants, à l’issue de leurs mobilités se sont vus offrir de nouvelles possibilités d’études prometteuses ou des collaborations allant au-delà de la mobilité.

Excellence académique et ouverture à l’autre

Par ailleurs, l’excellence académique sur laquelle sont sélectionnés les étudiants est une manne d’opportunités pour les laboratoires qui accueillent le temps de quelques mois, les meilleurs étudiants de leur domaine.

Enfin – et les témoignages recueillis le disent amplement – ces mobilités qui permettent à des européens ou des tunisiens de vivre en immersion le temps de plusieurs mois, offrent une véritable richesse d’ouverture à l’autre. Une expérience qui a permis à beaucoup d’entre eux de mieux connaître cette autre culture, et d’en appréhender les différences sous un aspect positif.

Témoignages euroméditerranéens…

« Au niveau personnel le projet Alyssa signifie connaître une nouvelle culture, et m’en enrichir. Au niveau académique, j’ai pu faire de la recherche « on the ground » (sur le terrain, NDLR) ce qui m’aurait été impossible de faire sans partir en Tunisie ».
Margherita, étudiante italienne, partie en mobilité en Tunisie.

« L’approche cinémato-sociologique de ce projet apporte un œil sur des thématiques telles que la Révolution tunisienne, l’après Révolution, la vie quotidienne et ses difficultés, le suicide, le rapport du genre, les désirs des jeunes tunisiens, les conditions et opportunités migratoires et du cimetière liquide de la Méditerranée  vues et narrées par ceux qui les vivent directement.
Nous sommes arrivés à Tunis quelques jours après l’événement du Bardo, et pourtant nous sommes toujours là, avec nos collègues, et nous allons essayer de finaliser le film pour cette année 2016. Nous sommes tombés sur un super groupe d’étudiants et étudiantes, très motivés et très engagés »
.
Luca, enseignant-chercheur en sociologie en Italie, tente d’innover l’enseignement de sa filière en y introduisant le cinéma. Grâce à sa mobilité Alyssa, il a produit un film collectif sur des sujets que les étudiants tunisiens ont eux-mêmes choisis et sur lesquels ils estimaient qu’une approche sociologique et scientifique était nécessaire.

« L’expérience Alyssa constitue non seulement pour moi une nouvelle étape dans mon parcours scientifique, mais elle m’a donné aussi l’occasion d’avoir des liens, que j’espère durables, avec mon équipe d’accueil. Grâce à cette expérience à Perpignan, j’entame maintenant mon dossier d’habilitation universitaire ».
Asma, post-doctorante tunisienne partie en mobilité en France.

« Par l’intermédiaire de cette mobilité, il y a eu des développements chimiques inédits qui ont été aboutis au sein du laboratoire avec des données très précieuses et dotées d’un réel intérêt sur le plan scientifique ou technique. Preuve en est, un industriel partenaire de notre laboratoire a manifesté un vif intérêt pour ces recherches ».
Encadrant de Nadia, doctorante tunisienne en mobilité en France.

« En effectuant une mobilité en Tunisie, j’ai découvert que malgré mes 26 ans on peut avoir l’impression de revenir à ses 18 ans, et mûrir sur le chemin de la découverte. A mon avis, connaître une société en côtoyant son peuple, ses institutions, ses rituels et ses lieux sacrés a beaucoup plus de valeur et de sens que de le juger de là où on vient ».
Alvaro, étudiant espagnol parti en mobilité en Tunisie.

« Je suis sûr maintenant que mon pays a besoin de gens qualifiés pour évoluer. J’ai une profonde volonté en moi de promouvoir la paix dans le monde en contribuant au développement de la démocratie dans mon pays « .
Dorra, étudiante tunisienne partie en mobilité en Irlande.

Rencontres Alyssa : du 11 au 14 avril 2016

Pour la 5e fois depuis le début du projet Alyssa qui a débuté en 2013, le consortium du projet, incluant 19 établissements d’enseignement supérieur en Tunisie et en Europe et 22 partenaires associés, se réunit à l’Université de Montpellier du 11 au 14 avril 2016. L’occasion pour les partenaires de se réunir et d’envisager l’avenir au-delà des programmes Erasmus-Mundus qui arrivent à leur fin.

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du traffic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close