Lengguru, paradis perdu

C’est l’un des derniers territoires inexplorés de la planète. Situé en Papouasie occidentale, ce vaste massif montagneux grand comme deux fois la Corse, isolé et sauvage, regorge d’espèces inconnues. Un véritable trésor pour les naturalistes…

Pour l’expédition scientifique Lengguru, des dizaines de scientifiques ont bravé ces forêts primaires impénétrables à la découverte d’une faune et une flore d’une richesse exceptionnelle, sur terre, sous la mer et jusque dans les rivières souterraines.

« Un milieu extraordinaire, mystérieux et envoûtant », raconte Laurent Pouyaud de l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier.

Le chercheur, spécialiste des poissons, a participé à cette mission hors normes qui a permis de dévoiler une partie des secrets de ce paradis perdu. Objectif : « se pencher sur les interactions entre toutes ces espèces pour comprendre cet écosystème inconnu ». Pour mieux le protéger.

L’expédition scientifique Lengguru est organisée par l’Institut de recherche pour le développement (IRD), le centre de recherche en biologie de Cibinong (RCB-LIPI) et l’école polytechnique de Sorong (POLTEK).

Site web : www.lengguru.org

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du traffic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close