LES NANOSATELLITES ÉTUDIANTS A L’HONNEUR AU BOURGET

La Fondation Van Allen et le Centre Spatial Universitaire de Montpellier étaient présents au salon du Bourget, le plus grand salon mondial de l’aéronautique et de l’espace, du 15 au 21 juin 2015.

Les « nanosatellites » ? De minuscules satellites pour un gigantesque défi. Car ces concentrés de technologie de 10 à 30 cm de côté sont promis à un bel avenir sur le marché très porteur de la conquête spatiale. Principale qualité ? Leur prix : quelques centaines de milliers d’euros. Une paille, à peu près cent fois moins qu’un gros satellite géostationnaire…

Satellites étudiants et partenaires industriels

Des satellites « 100% étudiants », explique Frédéric Saigné, directeur de la Fondation Van Allen : « ce sont eux, du DUT au post-doctorat, qui mènent les projets de A à Z ». La Fondation Van Allen réunit industriels et grandes agences spatiales, le CNES (Centre National d’Études Spatial) et l’ESA (Agence Spatiale Européenne), et qui, avec le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, soutient le 1er Centre Spatial Universitaire français grâce à la recherche de financements et l’appel aux dons. Un soutien précieux, qui « permet à nos étudiants d’accéder à la recherche spatiale sans passer par la case « grandes écoles » » précise Frédéric Saigné.

Présente au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget, rendez-vous incontournable pour tous les acteurs du spatial, la Fondation Van Allen a multiplié les rencontres pour développer les projets du Centre Spatial Universitaire. Ce salon a ainsi été l’occasion de lancer le « Club des partenaires de la Fondation Van Allen » en signant une convention de mécénat avec la Sodern, équipementier mondialement reconnu. Le tout nouveau Club des partenaires propose des moments de rencontres entre les membres de la Fondation, les étudiants, et les entreprises partenaires.

Najat Vallaud-Belkacem à la rencontre des étudiants de l’Université de Montpellier

Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, s’est rendue spécialement sur le stand des étudiants de l’Université de Montpellier pour découvrir leurs nanosatellites. Une reconnaissance exceptionnelle pour le 1er centre spatial universitaire français, soutenu par la fondation Van Allen, qui confirme Montpellier comme capitale des nanosatellites.

Un nouveau venu dans le cercle fermé des opérateurs de satellites

Le CNES, l’agence spatiale française, a remis au salon du Bourget les chartes « Collective for Space Care »*, au cercle fermé des « opérateurs » de satellite en France (qui pilotent des satellites en orbite). Parmi eux, un nouveau venu : l’Université de Montpellier avec son Centre Spatial Universitaire, unique organisme de formation en France à assumer cette activité.

La signature de cette charte reconnaît officiellement l’Université de Montpellier comme constructeur et opérateur de satellites. C’est une nouvelle étape franchie pour le 1er Centre Spatial Universitaire français, et une confirmation de la qualité du projet : une formation d’excellence, une nouvelle dynamique économique avec les sociétés qui viendront s’y implanter, grâce au fort soutien de la Région Languedoc-Roussillon.

www.fondation-va.com

* Le collectif pour des activités spatiales responsables « Collective for Space Care » regroupe des organismes capables de lancer et piloter des satellites, qui s’engagent à respecter des règles essentielles : ne pas créer de débris dans l’espace, par exemple.

 

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du traffic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close