Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE)

Informations générales

UMR 5175Tutelles : CNRS, Université de Montpellier, Université Paul-Valéry, EPHE
Rattachement : Faculté de Pharmacie, Faculté des Sciences
Label : UMR 5175
Disciplines : Biologie, Génétique, Évolution et dynamique des populations, Dynamique des communautés et des écosystèmes, Écologie fonctionnelle et évolutive, Écologie et évolution expérimentales, Multidisciplinarité
Site web : Cefe.cnrs.fr

Organisation de l’unité

Directeur de l’unité : Richard Joffre

Directeur adjoint de l’unité : Jean-Louis Martin

Composition :

Le laboratoire est composé des quatre départements de recherche suivants, chacun subdivisé en équipes :

Biodiversité et Conservation (Olivier Gimenez) : 5 équipes

  • Biostatistiques et Biologie des Populations
  • Dynamique des Paysages et de la Biodiversité
  • Dynamique des Systèmes Socio-Ecologiques
  • Écologie des Arthropodes et Activités Anthropiques
  • Écologie et Biogéographie des Vertébrés

Écologie Évolutive (Thomas Lenormand) : 4 équipes

  • Écologie Comportementale
  • Écologie Spatiale des Populations
  • Génétique et Écologie Évolutive
  • Écologie et Épidémiologie Évolutive

Écologie Fonctionnelle (Stephan Hättenschwiler) : 3 équipes

  • Biodiversité, Flux et Changements Globaux
  • Dynamique Réactionnelle des Écosystèmes, Analyse Spatiale et Modélisation
  • Écophysiologie Comparative du Système Plante-Sol

Interactions, Écologie et Sociétés (Finn Kjellberg) : 3 équipes

  • Interactions Bioculturelles
  • Interactions Biotiques
  • Substances Naturelles et Médiations Chimiques

Thématiques de recherche

Le CEFE développe des recherches fondamentales sur la dynamique et l’évolution de la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes. Les approches interdisciplinaires et interactives sont favorisées. Les thématiques des départements sont les suivantes :

  • Biodiversité et Conservation. L’objectif du département est de comprendre la dynamique des systèmes écologiques et de la biodiversité en relation avec les activités humaines. Les thèmes de recherche sont développés de manière fortement intégrative en favorisant les interfaces entre dynamique des populations et des communautés, écologie évolutive et sciences humaines, et ils s’inscrivent dans une problématique de gestion et de conservation des espèces et des écosystèmes. Les recherches s’appuient sur des programmes à long terme avec un fort investissement dans l’expérimentation sur le terrain.
  • Écologie Évolutive. Le département Écologie Évolutive développe des recherches visant à mieux comprendre la dynamique de la biodiversité et les processus d’adaptation, principalement au niveau populationnel. Ses champs thématiques sont la génétique évolutive, l’écologie des populations, l’écologie comportementale, la phylogéographie et phylogénie, et l’écologie des communautés. Une force du département est de combiner approches théoriques, expérimentales et de terrain. Un objectif global est d’accroitre cette complémentarité afin de maintenir une recherche de pointe dans les différentes facettes de l’activité scientifique.
  • Écologie Fonctionnelle. La compréhension des bases fonctionnelles permettant de comprendre la façon dont les organismes interagissent entre eux et avec leur environnement à différentes échelles est un objectif majeur du département Écologie Fonctionnelle. Une combinaison d’approches fondées sur les traits fonctionnels et l’écophysiologie permet de caractériser la structure fonctionnelle des communautés et de quantifier l’impact des organismes sur les propriétés des écosystèmes sous différentes contraintes de climat ou de perturbations. L’étude des impacts des changements planétaires, notamment changements climatiques et d’utilisation des terres, sur la biodiversité, le fonctionnement des écosystèmes et la durabilité des services associés, représente une thématique centrale des activités de recherche du département. Nos travaux expérimentaux et de modélisation portent principalement sur les écosystèmes terrestres avec un accent fort sur la région Méditerranéenne
  • Interactions, Écologie et Sociétés. Les travaux de ce département sont centrés sur la biologie des interactions entre espèces et sur les processus façonnant les réseaux et les cascades d’interactions interspécifiques. Les deux grands thèmes fédérateurs concernent d’une part, la structure des communautés en termes de réseaux d’interactions et de processus fonctionnels et évolutifs et, d’autre part, le rôle de la coévolution entre sociétés humaines et écosystèmes sur la dynamique des réseaux. Un objectif majeur est de comprendre les processus de coévolution liés aux interactions entre des espèces biologiquement très différentes (par ex., plantes-champignons, plantes-insectes, plantes-hommes) et à comprendre leurs conséquences écologiques. Un objectif du département est de faciliter l’émergence de concepts à forte généricité en s’appuyant sur un socle solide et large de compétences disciplinaires techniques et conceptuelles complémentaires. Il s’agit notamment de celles associées aux recherches en écologie chimique, en écologie évolutive et en ethnobiologie.

Rayonnement

Publications phares

  • Charmantier A., McCleery R.H., Cole L.R., Perrins C., Kruuk L.E.B., Sheldon B.C. (2008). Adaptive phenotypic plasticity in response to climate change in a wild bird population. Science 320: 800-803.
  • Chuine I., Morin X., Bugmann H. (2010). Warming, photoperiods, and tree phenology. Science 329: 277-278.
  • Gandon S., Hochberg M.E., Holt R.D., Day T. (2013). What limits the evolutionary emergence of pathogens? Philosophical Transactions of the Royal Society B, Biological Sciences 368: 20120086, doi:10.1098/rstb.2012.0086.
  • Handa, I. T., R. Aerts, F. Berendse, M. P. Berg, A. Bruder, O. Butenschoen, E. Chauvet, M. O. Gessner, J. Jabiol, M. Makkonen, B. G. McKie, B. Malmqvist, E. Peeters, S. Scheu, B. Schmid, J. van Ruijven, V. C. A. Vos, and S. Hattenschwiler. (2014). Consequences of biodiversity loss for litter decomposition across biomes. Nature 509:218-+.
  • Kjellberg F., van Noort S., Proffit M. (2012). Floral volatiles, pollinator sharing and diversification in the fig-wasp mutualism: insights from Ficus natalensis, and its two wasp pollinators (South Africa). Proceedings of the Royal Society B, Biological Sciences 279: 1731-1739.
  • Roullier C., Benoit L., McKey D.B., Lebot V. (2013). Historical collections reveal patterns of diffusion of sweet potato in Oceania obscured by modern plant movements and recombination. Proceedings of the National Academy of Sciences USA 110: 2205-2210.
  • Saumitou-Laprade P., Vernet P., Vassiliadis C., Hoareau Y., de Magny G., Dommee B., Lepart J. (2010). A self-incompatibility system explains high male frequencies in an androdioecious plant. Science 327: 1648-1650.
  • Thompson J., Charpentier A., Bouguet G., Charmasson F., Roset S., Buatois B., Vernet P., Gouyon P.-H. (2013). Evolution of a genetic polymorphism with climate change in a Mediterranean landscape. Proceedings of the National Academy of Sciences USA 110: 2893-2897.

Partenariats

  • Entreprises : AXA, Bois d’Occitanie, Conservatoire Espaces Naturels du Languedoc Roussillon, Grand Port Maritime de Marseille
  • Collaborations externes: ADEME, Atelier Technique des Espaces Naturels, Conservatoire Botanique National, DIREN-LR, DRAF-LR, DREAL, Fondation MAVA, Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité, Fondation Sansouire, Fondation Total, Fondation Yves Rocher, IPEV, MEDD, Office de l’Environnement de la Corse, ONCFS, ONEMA, ONF, Parc national de Port-Cros, Parc National des Cévennes, Parc National des Ecrins, Parc national des Pyrénées, Parc national du Mercantour, Parc Nationaux de France, Parcs Régionaux, Région Languedoc-Roussillon, Ville de Montpellier.

Coopération internationale

  • Mobilité entrante et sortante: Le CEFE accueille de nombreux post-doctorants (de l’ordre de 15 par an) et chercheurs invités (entre 4 et 6 par an) dans le cadre de coopérations internationales (18 pays hors UE et 12 pays de l’Union Européenne pour la période 2011-2014).
  • Programmes européens et internationaux: 23 programmes européens dont 3 ERC, 18 programmes de coopérations internationales, dont 3 GDRI avec le Maroc, le Portugal et le Canada et 2 PICS avec le Gabon et la Suisse.

Contact

CEFE UMR 5175
CNRS
1919 route de Mende
34293 Montpellier Cedex 5
Standard : 04 67 61 32 01
Fax : 04 67 61 33 36
Courriel

400 publications par an

15 thèses par an

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépot de cookie d'analyse du traffic nous permettant d'améliorer nos services à l'aide des statistiques de consultation. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close