Le projet YEBO!, coordonné par l’UM, vise à aider et appuyer l’internationalisation des études doctorales en Afrique du Sud. Pour atteindre les objectifs fixés par les partenaires, des sessions de formation en Afrique du Sud seront mises en place et une plateforme sur les études doctorales en lien avec le projet sera créée.

Dans le cadre de ce projet, des évènements se sont déroulés en Allemagne et en Afrique du Sud ces trois derniers mois.

Du 27 au 30 novembre 2018

Le 3ème consortium meeting pour le projet YEBO! a eu lieu fin novembre à Berlin. Ce meeting a rassemblé les 15 institutions partenaires pour participer ensemble à l’avancée du projet et aux prises de décision cruciale à l’avancement des activités.

L’objectif de ce meeting était de présenter les résultats de la première session de formation  et le premier design de la plateforme pour les doctorants concernés par le projet YEBO!.

Les futures sessions de formation ont été fixées et l’acquisition d’un service de recherche de financements pour les doctorants accessible sur la plateforme a été décidée.

Du 23 au 26 octobre 2018

Central University of Technology (Afrique du Sud) a accueilli une cinquantaine d’employés des 15 institutions partenaires pour une formation sur les « Compétences Interculturelles » dans le cadre du projet YEBO!.

Ce projet, coordonné par l’UM, vise à promouvoir l’internationalisation des études doctorales en Afrique du Sud. Trois approches principales ont été identifiées en réponse au développement nécessaire des capacités dans les universités sud-africaines: l’évaluation du taux d’internationalisation des études doctorales dans les pays partenaires, la création d’un portail du PhD et l’organisation de conférences et de sessions de formation.

L’objectif de cette formation est de renforcer la capacité du personnel à gérer des groupes de chercheurs internationaux et la communication interculturelle, en permettant aux participants de découvrir des nouvelles approches. Ces différents workshops ont été guidés par Fanny Poujol (UM), Stefanie Giljohannn (Technische Universität Berlin) et Liezel Frick (Stellenbosch University).