Laboratoire Charles Coulomb (L2C)

Laboratoire Charles Coulomb (L2C)2018-10-26T14:41:16+00:00

Informations générales

UMR 5221Tutelles : Université de Montpellier, CNRS
Rattachement : École doctorale I2S
Label : UMR 5221
Disciplines : Physique
Site web : http://www.coulomb.univ-montp2.fr/

Le directeur de l’unité : Pierre Lefebvre

Composition :

Axe 1 : Physique Appliquée
Axe 2 : Physique Théorique
Axe 3 : Physique des Excitons, des Photons et des Spins
Axe 4 : Nanostructures et Spectroscopies
Axe 5 : Matière Molle et Verres
Axe 6 : Bio-Nano Imagerie.

Le L2C est un laboratoire de Physique dont la particularité est de posséder, au sein d’une même unité, un large éventail de compétences allant de la physique théorique la plus mathématique à la physico-chimie et la biophysique, avec un socle important de recherches fondamentales consacrées à la matière condensée et aux nanosciences. Une part significative des activités du L2C est tournée vers les applications, ce qui se concrétise par des brevets, collaborations industrielles, voire la création de start-ups.

Les activités du L2C se positionnent de plus en plus aux interfaces avec la Chimie, la Biologie-Santé, et l’Agronomie. Six Axes de Recherche, composés d’équipes opérationnelles, regroupent la centaine de chercheurs du L2C par grandes thématiques.

  • Les recherches, principalement expérimentales, de l’Axe Physique Appliquée portent sur les matériaux hybrides nanostructurés, la spectroscopie TéraHertz, la métrologie quantique, les semiconducteurs à grands gaps, les matériaux pour le photovoltaïque et les nouveaux matériaux 2D, comme le graphène.
  • L’Axe Physique Théorique s’intéresse aux interactions fondamentales, à la théorie des champs et à la Physique mathématique, aux astroparticules, à la cosmologie, à la physique statistique avancée, aux systèmes complexes et non-linéaires, avec un accent particulier sur la Physique des systèmes biologiques, et sur la modélisation des processus cérébraux, en relation avec les résultats d’IRM fonctionnelle.
  • L’Axe PEPS (Physique des Excitons, Photons et Spins) effectue des recherches expérimentales  sur la dynamique de spin, les propriétés optiques des nanostructures quantiques, les technologies quantiques et des recherches théoriques sur les aspects quantiques de l’interaction rayonnement-matière.
  • Les nanomatériaux (nanotubes, graphène), principalement à base de carbone, font l’objet des recherches expérimentales menées au sein de l’Axe Nanostructures et Spectroscopies.
  • L’Axe Matière Molle et Verres s’intéresse à la matière mal organisée au sens large (systèmes vitreux, systèmes biomimétiques ou complexes mésostructurés à base de colloïdes, tensio-actifs, polymères, cristaux liquides). Ses études principalement expérimentales portent sur les aspects structuraux, dynamiques et mécaniques de ces matériaux.
  • L’axe inter-laboratoire BioNanoNMRI développe une instrumentation et des méthodes à base de Biophotonique et d’IRM pour des applications en biologie-santé, au cœur d’un dispositif interdisciplinaire impliquant des partenaires issus de plusieurs laboratoires, en s’appuyant sur les équipements de pointe de la Plateforme BNIF, créée et animée par un physicien du L2C.

Partenariats :

Amatsi, Annealsys, CILcare, Compagnie Fruitière, DGA, Inotex, Nestec, Oxxius, Primeverre, SAFRAN, SAGEM, Schneider Electric, TOTAL E&P R&D, …

Coopération internationale :

  • Allemagne : Friedrich Alexander Universität, Erlangen ; Paul-Drude Institut, Berlin. Max Planck Society. Helmholtz Association.
  • Espagne : Instituts du CSIC : Inst. Nac. del Carbon (INCAR), Inst. de Fisica Corpuscular (IFIC), Centro de Fisica de Materiales (CFM), Inst. Fisica Interdisciplinar y Sistemas Complejos (IFISC), Centro Nacional de Microelectronica (CNM). Univ Valencia, Univ Pays Basque San Sebastian, Univ des Iles Baléares, Inst. Jaume Almera Barcelone, Univ. Autonoma Madrid. CNM, Bellaterra, Barcelona. ICFO Barcelone.
  • Hongrie : Institute of Biophysics Biological Research Center, Szeged.
  • Italie : Universités de Trento, de Rome « La Sapienza », de Palerme, de Calabre, de Florence. Ecole Normale Supérieure de Pise. Univ Naples Federico II. CNR (Inst. Naz. Fisica Nucleare, Inst. Naz. Nanoscienze, Inst. Naz. Ottica).
  • Japon : Universités de Kyoto, Nagoya, Tohoku. Nat. Inst. Materials Sciences, Tsukuba.
  • Maroc : Univ Moulay Ismail, Meknes.
  • Pologne : Académie des Sciences, Université de Technologie de Varsovie. Institut des Hautes Pressions, Varsovie. Univ des Sciences de Wroclaw.
  • Royaume-Uni : Universités de Southampton, Cambridge, Edimbourg, Bath, Londres, Aberdeen. Imperial College.
  • Russie : Académie des Sciences ; Université de Rostov-sur-Don ; Ioffe Physical-Technical Institute, St. Petersbourg ; Rzhanov Inst of Semiconductor Physics Siberia ; Univ Nizhni Novgorod ; Novosibirsk State Univ ; St Petersbourg Univ…
  • Suède : Universités de Linköping, d’Umeå et Chalmers à Göteborg.
  • Suisse : Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne.
  • Tunisie : Universités de Sfax, de Monastir, de Tunis El Manar.
  • USA : Univ California -Berkeley, -Los Angeles, -San Diego, -Santa Barbara ; Princeton Univ ; Rensselaer Polytech Inst ; MIT ; Univ Missouri ; Columbia Univ ; Virginia Commonwealth Univ ; Colorado State Univ ; Duke Univ ; Univ Wisconsin ; Univ Chicago ; Yale Univ ; Harvard Univ…
  • Vietnam : Vietnam Academy of Sciences & Technology.

Nombres typiques annuels de contrats de recherche :

20, dont 9 ANR, 2 européens et 7 industriels.

Contact

Laboratoire Charles Coulomb – UMR 5221
Université de Montpellier
Place Eugène Bataillon – CC069
F-34095 Montpellier Cedex 5 – France

Tél. : +33 (0)4 67 14 45 62
Fax : +33 (0)4 67 14 34 98