Pour répondre à cette question, qui semble toute simple, mais qui est en réalité d’une grande complexité, il est important de commencer par définir ce qu’est une entreprise. Il existe de nombreuses définitions de l’entreprise. Mais celle que nous retiendrons ici, c’est qu’une entreprise est une organisation, c’est-à-dire des femmes et des hommes qui vont mobiliser des moyens comme des locaux, des outils, des machines, des connaissances, de l’information ou des ressources financières pour produire des objets ou des services et les vendre à des clients prêts à payer pour se les procurer.

Jean-Marie Courrent, Université de Montpellier

AdobeStock_303510254 © Olena – stock.adobe.com

Cette organisation résulte d’une idée qui germe et se développe dans l’esprit d’un individu ou de plusieurs. Quand l’entrepreneur ou l’équipe entrepreneuriale croit que cette idée sera bien reçue par le marché, autrement dit qu’il y aura suffisamment de clients, on appelle cette idée une opportunité. Il peut s’agir de l’idée d’un nouveau bien ou service, d’une nouvelle façon de produire ou d’offrir ce bien ou ce service, ou encore d’une nouvelle entreprise. C’est cette conviction que le projet va trouver son marché qui fait de l’idée de départ un projet entrepreneurial. Ce projet peut donc prendre la forme d’une création d’entreprise, mais peut aussi se développer dans une organisation existante.

[Près de 70 000 lecteurs font confiance à la newsletter de The Conversation pour mieux comprendre les grands enjeux du monde. Abonnez-vous aujourd’hui.]

Répondre à la question « À quoi ça sert de créer une entreprise ? », c’est donc s’interroger sur l’utilité d’une création d’entreprise, l’utilité pour les clients et pour l’entrepreneur. Créer une entreprise sert ainsi à satisfaire les attentes des consommateurs, voire de la société dans son ensemble, si l’on pense par exemple à la mise sur le marché de véhicules moins polluants.

Cela sert aussi à satisfaire les aspirations personnelles de l’entrepreneur ou de son équipe qui peut voir dans le projet entrepreneurial un moyen d’exercer sa liberté de décision, de prendre plaisir à innover, d’acquérir du pouvoir, de s’enrichir, de contribuer à un monde meilleur…


Cet article est copublié avec LUM, le magazine science et société de l’Université de Montpellier.

Diane Rottner, CC BY-NC-ND

Si toi aussi tu as une question, demande à tes parents d’envoyer un mail à : tcjunior@theconversation.fr. Nous trouverons un·e scientifique pour te répondre.The Conversation

Jean-Marie Courrent, Professeur en entrepreneuriat et management de la PME, Université de Montpellier

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.