A l’UM la science [S02-ep05] : Des poissons invasifs au plateau d’analyse sensorielle

Cette semaine dans A l’UM la science, Rodolphe Gozlan, chercheur à l’Isem, nous parle des espèces invasives et plus particulièrement des poissons d‘eau douce. En deuxième partie d’émission Eric Picou nous fait la visite du plateau d’analyse sensorielle du laboratoire Sciences pour l’œnologie. Enfin Sylvie Rapior nous parlera du Salon des champignons et des plantes d’automne.

Aujourd’hui nous vous racontons l’histoire d’une évasion spectaculaire. Nous sommes à Paris au XIXe siècle. La capitale vibre de son statut d’empire. Les grandes explorations et la colonisation ouvrent la France sur le monde. Scientifiques, naturalistes et grand public s’extasient devant les espèces animales et végétales ramenées des quatre coins du monde pour remplir musées et jardins botaniques. Au Muséum national d’histoire naturelle, un poisson venu d’Amérique du Nord suscite l’engouement en raison de ses drôles de moustaches lui donnant l’allure d’un chat.  L’allure seulement ? Pas vraiment car comme tout félin qui se respecte le poisson-chat est un épris de liberté qui ne se laisse pas si facilement enfermer et c’est tout simplement par le réseau des égouts que cette espèce non indigène gagne finalement la Seine. Un siècle plus tard notre évadé se révèle plus invasif qu’il n’en avait l’air et c’est dans la catégorie des nuisibles que se retrouve désormais cet irréductible.

Vous l’avez compris aujourd’hui nous vous parlons d’espèces invasives et plus particulièrement des poissons d’eau douce. Notre invité est chercheur à l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier. Il a cosigné une revue sur le sujet publié dans Annual Review of ecology, evolution and systématic.

En deuxième partie d’émission direction le campus de la Gaillarde où nous  visitons en compagnie d’Eric Picou le plateau d’analyse sensorielle du laboratoire Sciences pour l’œnologie. Ici un jury d’expert est formé à mesurer et contrôler les caractéristiques organoleptiques des vins. C’est fleuri, fruité, boisé, grillé ou empyreumatique et ça sert les objectifs de nombreux programmes de recherche en œnologie.

Enfin Sylvie Rapior chercheuse au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive sera notre invitée de dernières minutes et elle nous parlera du Salon des champignons et des plantes d’automne qui se tiendra samedi et dimanche à la faculté de pharmacie.

A l’UM la science vous avez le programme, c’est parti !

Coproduction : Divergence FM / Université de Montpellier
Animation : Lucie Lecherbonnier
Interview : Aline Périault / Lucie Lecherbonnier
Reportage : Aline Périault
Montage : Bruno Bertrand
Réalisation : Adeline Floc’h

Retrouver l’émission “A LUM LA SCIENCE” sur Divergence FM 93.9