Savoir se montrer persuasif et présenter le meilleur de son projet professionnel en un court laps de temps, c’est l’objectif du concours « 5 minutes pour convaincre » créé par le Bureau d’aide à l’insertion professionnelle du SCUIO-IP pour améliorer l’insertion professionnelle des étudiants et étudiantes. Explication avec le créateur de ce concours, Cédric Bizaud.

Il y avait de la verve dans l’air ce jeudi 27 janvier sur le campus Triolet pour la finale du concours « 5 minutes pour convaincre » qui a consacré ses trois lauréats.  L’objectif ? « Récompenser la meilleure présentation d’un projet professionnel devant un jury issu du monde socio-économique et de l’enseignement supérieur », explique Cédric Bizaud, à l’origine du projet. Ce concours, c’est lui qui en a eu l’idée lors de sa prise de fonction comme chef du bureau d’aide à l’insertion professionnelle du SCUIO-IP.

« Dans leur future vie professionnelle, les étudiants et étudiantes seront souvent confrontés à des situations où ils n’auront que quelques petites minutes pour se présenter et valoriser leur projet ». Comment être à l’aise dans ces situations stressantes mais déterminantes ? Comment faire en sorte qu’on les choisisse eux et pas un autre ? Pour les aider à relever ce défi qui contribuera à améliorer leur insertion professionnelle, Cédric Bizaud « s’inspire de ce qui se fait en Amérique du Nord » et leur concocte le concours « 5 minutes pour convaincre » dont la première édition a eu lieu en 2012.

Oser

Ouvert à tous les étudiants et étudiantes de l’Université de Montpellier préparant un diplôme national (DUT, licence, master, doctorat…), le concours se décline en trois catégories A, B et C. « La première est la présentation du projet professionnel dans le cadre d’une candidature comme une recherche de stage ou d’emploi ; la seconde concerne un projet professionnel dans le cadre d’une création d’entreprise ; et la troisième catégorie est réservée aux doctorants et doctorantes », détaille Cédric Bizaud.

Et le SCUIO-IP met tout en œuvre pour que les candidats soient prêts le jour J avec notamment un atelier de préparation au concours sur le thème « Osez le pitch ». « Animé par un professionnel de la communication, cette formation leur propose de découvrir les fondamentaux de la préparation orale et une méthodologie de préparation et de présentation d’un pitch tonique, efficace et convaincant », explique Cédric Bizaud.

Cette année sur les 88 candidats ayant déposé un dossier, 33 étudiants issus de toutes les composantes de formation ont été auditionnés par un jury d’enseignants-chercheurs et de professionnels. 5 précieuses minutes au cours desquelles les candidats vont être évalués d’une part sur la forme – expression orale, conviction, force de persuasion – mais aussi sur le fond – démarche, business plan, valorisation des compétences…

100 % de gagnants

A la clé, un ordinateur portable pour le gagnant de chaque catégorie, mais aussi – et surtout – un accompagnement spécifique pour leur projet.  Pour la catégorie A, il s’agit d’un accompagnement à la définition du projet et à la recherche professionnelle d’une durée de 3 mois à partir d’un bilan par le cabinet Hays Occitanie. En catégorie B, un accompagnement à la création d’entreprise par PEPITE-LR, et enfin pour les doctorants de la catégorie C, un accompagnement « création d’entreprise » avec la SATT AxLR ou un accompagnement par un coach d’une durée de 6 mois à raison d’un entretien de 2 à 3 heures par mois.

Si seuls trois lauréats et lauréates ont été consacrés, tous les participants sont bel et bien gagnants : « chacun a bénéficié lors de sa présentation d’un retour personnalisé des membres du jury qui a attiré leur attention sur leurs points forts ou les points à améliorer ». Ce sont donc bien 33 gagnants qui ont participé à cette 11ème édition. « D’ailleurs nous avons depuis remarqué que l’initiative avait essaimé dans d’autres établissements », s’amuse Cédric Bizaud. Un évènement made in UM, souvent copié, mais jamais égalé.

And the winner is…

Les trois lauréats et lauréates de l’édition 2022 du concours « 5 minutes pour convaincre » sont :

En catégorie A, Maureen Brévier, étudiante an Master 1 MEEF Biotechnologies option Biochimie génie Biologique à la Faculté des Sciences de Montpellier et Faculté d’Éducation de Montpellier qui avec son projet intitulé « De médecin légiste militaire à enseignante – Comment mon besoin d’aider les autres a-t-il évolué au fil du temps ? » raconte le parcours qui lui a permis de trouver sa voie.

En catégorie B, Eddy Regazzoni, étudiant en DUT Informatique à l’IUT Montpellier-Sète avec son projet « DressCode, laissez la magie vous faire briller » veut créer une application mobile permettant, à l’aide d’une série de paramètres tels que la météo, la garde-robe de l’utilisateur, le planning dans sa journée, ses préférences ou encore les codes vestimentaires, de proposer un choix de tenues adaptées.

En catégorie C, Carole Barou en Doctorat en Chimie des Matériaux à Institut européen des membranes, avec son projet intitulé « Un objectif ? Contribuer à l’innovation des biotechnologies » qui vise à développer et caractériser un matériau, afin d’obtenir le prototype industriel d’un ciment minéral pour une application en orthopédie.