Dans les principaux palmarès mondiaux, l’Université de Montpellier occupe une place de tout premier plan. Preuve de la dynamique positive insufflée par l’obtention de l’I-SITE MUSE.

Troisième université mondiale dans le classement thématique de Shanghai en écologie, deuxième université française dans le classement de Reuters des universités les plus innovantes, elle est 5e dans le classement de Leiden qui observe la qualité des publications scientifiques. Dans le nouveau classement 2020-2021 du Centre for World University Rankings des 20 000 universités mondiales, elle se positionne à la 168e place.

Classement de Shanghai : l’UM dans le TOP200 et 3e place en écologie

Le classement de Shanghai est publié chaque année par l’université Jiao Tong de Shanghai (Chine). Il constitue une des références dans le monde universitaire. Classée dans le top 400 en 2016, l’Université de Montpellier s’est hissée dans le Top 200 des meilleures universités au monde en 2019 et conforte sa progression en 2021. Au classement thématique 2021, elle conserve son statut de leader mondial en « écologie » en partageant le podium des meilleures universités mondiales dans le domaine avec Oxford (#1) et University of Minnesota, Twin Cities (#2). Un résultat remarquable qui témoigne de l’excellence de la recherche montpelliéraine dans ce domaine. Mais elle se perce également en océanographie, sciences de l’agriculture, ressources en eau, biotechnologies… illustrant ainsi la réelle adéquation entre le périmètre d’excellence de l’Université de Montpellier et de ses forces scientifiques et celui porté par l’I-SITE MUSE à l’échelle du site.

Reuters : 2ème université française

Ce palmarès classe les 100 universités mondiales les plus innovantes : celles qui font le plus d’efforts pour faire avancer la science, inventer de nouvelles technologies et aider à soutenir la progression de l’économie mondiale. Contrairement aux autres classements qui reposent souvent entièrement ou en partie sur des enquêtes subjectives, Reuters repose exclusivement sur des données empiriques telles que les dépôts de brevets et les citations de publications de recherche.

En 2019, l’Université de Montpellier atteint la 2ème place française, la 17e place européenne.

Times Higher Education (THE)

Le journal spécialisé Times Higher Education (THE) publie chaque année les classements des meilleures universités dans le monde se basant sur les critères de recherche, d’enseignement et d’impact. Destinés aux étudiants, ces classements permettent de présenter les universités selon leur spécialité et la qualité de l’enseignement, la recherche, l’environnement d’études, les publications,  le développement durable (ODD), etc.

L’Université de Montpellier se positionne parmi les meilleures universités mondiales dans ces classements réalisés, en particulier dans le THE Impact Rankings 2022 où elle progresse au rang des 201-300 meilleurs établissements mondiaux et dans le top des 4-9 établissements français.

Le THE World University Ranking 2022 évalue chaque année, parmi 1600 universités à travers 99 pays, les meilleures universités mondiales selon 13 indicateurs de performance : enseignement, recherche, transfert de connaissances et perspectives internationales. L’édition 2022 place sur le podium les universités de Oxford, Institut de technologie de Californie et Harvard.

L’Université de Montpellier se place au rang 301-350 mondial et à la  9e place nationale.

Le THE Impact Rankings  vise à mesurer l’engagement et la performance en termes de développement durable et de responsabilité sociale des établissements d’enseignement supérieur. Il est établi sur la base des 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) adoptés en 2015 par les 193 Etats membres des Nations Unies. L’édition 2021 du classement a vu la participation de 1117 universités de 94 pays.

En 2021, l’Université de Montpellier gagne plus de 200 places et se classe parmi le rang des 201-300 meilleurs établissements mondiaux et dans le top des 4-9 établissements français avec une note globale de plus de 70 pour 100. L’Université de Montpellier progresse sur les cinq Objectifs de Développement Durable sur lesquels elle s’est positionnée cette année.

Elle s’est particulièrement distinguée sur l’ODD3 « Bonne santé / bien-être » où elle se situe à la 60e place mondiale et 1ère nationale et l’ODD4 « Qualité de l’éducation » où elle obtient la 53e place mondiale et la 2e nationale.

Cette progression a également été possible grâce aux actions menées par l’Université de Montpellier qui s’inscrivent également dans les ODD 9 (Industrie, innovation et infrastructure), ODD 11 (Villes et communautés durables) et ODD 17 (Stratégie globale de développement durable et de responsabilité sociale de l’établissement, ainsi que ses partenariats internationaux).

Le classement THE Young Times dressent la liste des meilleures universités du monde âgées de 50 ans ou moins. Le classement 2021 comprend 475 universités. Le tableau est basé sur les mêmes 13 indicateurs de performance que le classement général de THE World University Rankings, mais les pondérations ont été ajustées pour donner moins de poids à la réputation.
En 2021, l’Université de Montpellier obtient la 65e place mondiale et 6e place nationale.

Classement de Leiden

Depuis 2007, le centre d’études sur les sciences et les technologies (CWTS) de l’université de Leiden (Pays – Bas) développe un classement des universités basé uniquement sur des indicateurs bibliométriques. Plus de 176 universités de 65 pays sont ainsi classées dans le palmarès 2020 de Leiden, basé sur les publications référencées dans la base de données Web of Science de Clarivate Analytics. Les universités retenues ont toutes au moins 1 000 publications scientifiques à leur actif sur la période 2015-2018.

Les indicateurs utilisés pour ce classement sont de plusieurs types : nombre de publications, impact en fonction de leurs citations et indicateurs sur les collaborations liées à ces publications.
Pour l’année 2021, l’Université de Montpellier est au 306e rang mondial et 9e rang national.  Elle se classe également à la 8ème place des 30 premières universités françaises pour le nombre de publications parmi les 10 % les plus citées.

Center for World University Ranking

Seul classement mondial des universités qui mesure la qualité de l’éducation et de la formation des étudiants ainsi que le prestige des enseignants-chercheurs et la qualité de leurs recherches, il tient compte des critères suivants :

  1. La qualité de l’éducation, mesurée par le nombre d’anciens étudiants d’une université qui ont remporté des prix internationaux, des prix et des médailles par rapport à la taille de l’université (25%)
  2. L’employabilité des anciens étudiants, mesurée par le nombre d’anciens étudiants d’une université qui ont occupé des postes de PDG dans les plus grandes entreprises au monde par rapport à la taille de l’université (25%)
  3. La qualité académique de l’université, mesurée par le nombre d’universitaires ayant remporté des prix internationaux, des prix et des médailles (10%)
  4. Le résultat de la recherche, mesuré par le nombre total d’articles de recherche (10%)
  5. Les publications de qualité, mesurées par le nombre d’articles de recherche publiés dans des revues de premier ordre (10%)
  6. L’influence, mesurée par le nombre d’articles de recherche publiés dans des revues très influentes (10%)
  7. Les citations, mesurées par le nombre de documents de recherche cités (10%)

L’Université de Montpellier se place ainsi :

  • Rang mondial : 168
  • Rang national : 10
  • Niveau de qualité de l’éducation : 462
  • Rang d’emploi des anciens : 1167
  • Rang de sortie de la recherche : 112
  • Score général : 79,5

QS World University Rankings

Le QS World University Rankings, créé en 2004, est un des palmarès les plus réputés sur la scène mondiale de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il fait la part belle aux enquêtes de réputation qui représentent 50% de l’évaluation. Huit cent universités les plus reconnues sur le plan international y sont classées selon 6 critères diversement pondérés. L’Université de Montpellier est la 4e université française au classement général de la thématique « sciences de la vie et médecine » et la seule à figurer dans le top 100 pour la discipline « sciences de l’environnement ».

Classement général :  l’Université de Montpellier est classée au 511e rang mondial.

Classement par discipline : les résultats de l’UM au QS World University Rankings by subject 2019 confirment sa montée en puissance sur deux thématiques pivots du projet d’I-SITE MUSE :

  • sciences de la vie et médecine : l’UM est le 4e établissement français au classement général « sciences de la vie et médecine ». A la 162e position, elle gagne 9 places par rapport à 2018 et se positionne avant les universités Paris-Diderot, Aix-Marseille, Paris Sciences et Lettres (PSL) et Lyon 1.
  • sciences de la terre : l’UM fait partie des 9 établissements français représentés dans le top 200 « sciences de la terre » (195e place). Dans la discipline « sciences de l’environnement », elle est l’unique établissement français représenté dans le top 100. Dans la discipline « sciences de la terre et de la mer », elle figure dans le top 100 aux côtés de Sorbonne Université et Grenoble-Alpes.

National Taiwan University (NTU) ranking

L’Université de Montpellier se classe 7ème en France et 189ème au niveau mondial dans le classement NTU 2019.
L’Université de Montpellier progresse régulièrement depuis 2015, gagnant 55 places au total et atteignant la 189ème place mondiale en 2019, et la 7ème sur les 31 établissements français référencés. Chaque année, NTU (National Taiwan University) publie son classement mondial de plus de 800 universités basé sur la performance des publications scientifiques.