Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Vendredi 10 novembre 2017 de 14 h à 18 h
Faculté de droit et science politique, amphi 201, bâtiment 2

Le Colloque « Regards croisés sur le statut du mineur », organisé par Madame le Professeur Marie-Christine Sordino, directrice de l’équipe de droit pénal de Montpellier et Madame Gaëlle Serva, Docteur en droit de l’Université de Montpellier, s’inscrit dans une brûlante actualité.

Les récentes réformes du 14 mars 2016 relative à « la protection de l’enfant » et du 18 novembre 2016 dite « de modernisation de la justice du XXIe siècle » démontrent, une fois encore, à quel point il est nécessaire de mener une réflexion sur le statut du mineur en France.

Devant être considéré « non comme un adulte en réduction mais comme un être en formation », selon Monsieur Robert BADINTER, la prise en charge médico-judiciaire du mineur – délinquant ou victime – présente un enjeu certain imposant aux différents acteurs judiciaires et sociaux, une conciliation entre nécessité répressive, devoir éducatif et particulière protection.

Pourtant, force est de constater que ce juste équilibre peine encore à être trouvé. Depuis un siècle, le statut du mineur demeure au cœur de débats inextricables – sur des questions telles que la définition même de la notion de minorité, la détermination des responsabilités civile et pénale du mineur, la caractérisation du discernement du mineur ou son consentement aux infractions sexuelles.

Rythmée par différentes interventions, table-ronde et débats, cette rencontre scientifique portée par l’Equipe de droit pénal de Montpellier (EDPM-UMR 5815 Dynamiques du droit), se propose, dès lors, d’approfondir ces différents points. Elle permet de retracer et de mettre en nuance, à travers la confrontation de points de vue d’universitaires mais également de professionnels, avocats, psychologues, acteurs associatifs et de la protection judiciaire de la jeunesse, les différentes avancées et zones d’ombres que présente la justice, face à des mineurs, tout à la fois ambivalents, entre délinquants et victimes.