Carol-Ann Borel, 20 ans, est nageuse de l’équipe universitaire de Montpellier sacrée championne de France 2019 et étudiante en licence 3 à l’UFR STAPS de Montpellier.

C’est avant tout l’unité d’une belle équipe qu’est venu consacrer ce titre de championne de France universitaire. En mai dernier à Vichy, l’équipe de natation féminine de l’UM, menée par Bernard Boulle-Giammattei, a en effet décroché la victoire sur le 4×50 mètres en quatre nages et sur le relais. « Nous étions douze filles avec des niveaux assez différents, chacune a contribué à cette victoire. C’est plus ludique que la nage individuelle » déclare Carol-Ann Borel une des meneuses de cette équipe aux côtés d’autres nageuses prometteuse telles que Leslie Belkacemi , Nolwenn Hervé et d’autres encore.

« La mer a toujours été là »

Carol-Ann, qui s’était fait déjà repérer lors des Championnats de France Universitaire 2018 en remportant le titre de meilleure nageuse féminine, a débuté la natation dans le Var à l’âge de cinq ans. Une évidence pour cette passionnée de la mer et des voyages qui n’aime rien tant que « d’être dans l’eau. J’ai grandi entre Fréjus et Saint Raphaël alors la mer, elle a toujours été là. »

Une passion qui l’a conduite droit à Montpellier, il y a trois ans, pour intégrer le pôle France de Sauvetage sportif situé au CREPS. Une discipline venue d’Australie associant épreuves de sauvetage en bassin et épreuves en mer. « Cela va de la nage, au kayak en passant par la planche. C’est très diversifié et ça me correspond plus que d’enchaîner des longueurs en piscine » reconnait Carol-Ann.

« On sait pourquoi on le fait »

Natation et sauvetage donc, deux disciplines exigeantes, nécessitant « une assiduité et une implication sans faille. On a quand même un train de vie un peu particulier ». Levée tous les matins à 6h, Carol-Ann s’entraîne jusqu’à 9h, avant de débuter sa journée de cours puis de regagner le bassin pour un deuxième entraînement de 15h à 17h. « Quand les potes appellent pour sortir, on dit non parce qu’on sait que le réveil sonne le lendemain. C’est un mode de vie assez frustrant mais quand il y a les résultats derrière, on sait pourquoi on le fait. »

Étudiante en troisième année de licence « Éducation et motricité » à l’UFR STAPS, Carol-Ann ne se ferme encore aucune porte. « Je veux être dans le sport mais j’ai trop d’idées, ça me tracasse un peu. Je pourrais être kiné ou travailler dans le tourisme à l’étranger ou pourquoi pas dans la biodiversité marine ? » A 20 ans, la nageuse a encore le temps de voir de l’eau… couler sous les ponts.

Les sportifs de l’UM au top !

L’Université de Montpellier célèbre ses sportifs médaillés aux Championnats universitaires du monde, d’Europe et de France lors d’une cérémonie annuelle organisée par le SUAPS. Retrouvez les portraits de ces champions qui mènent de front la double vie exigeante d’étudiant-sportif. Lire tous les portraits…