Innès Allouache est championne du monde universitaire de force athlétique et étudiante en 3e année de STAPS à l’UM.

C’est au cours de la petite enfance, à l’âge de 4-5 ans, qu’Innès Allouache est initiée au sport. « Mon père est un ancien légionnaire. Les rares fois où il n’était pas à l’étranger, nos moments passés ensemble consistaient en des entrainements sportifs très intenses ! », se souvient la jeune femme aujourd’hui attendrie à l’évocation de ces séries de tractions, de pompes ou de footings interminables en famille. Née à Montpellier, Innès Allouache est élevée par sa mère. Elle grandit à la Grande-Motte dans un environnement sain tourné autour de la pratique des sports nautiques et plus particulièrement de l’aviron.

L’aviron pour passion

Une enfance paisible, au soleil, durant laquelle la jeune femme sera diagnostiquée surdouée et sautera plusieurs classes lors de sa scolarité exemplaire. « Enfant et adolescente, je désirais plus que tout devenir prof de sport. Après mon bac option aviron, je me suis donc inscrite en STAPS où j’ai dû abandonner cette passion qui ne figurait pas parmi les options proposées aux étudiants. À y regarder de plus près, c’est donc un peu par dépit que j’ai démarré la musculation ! », s’amuse-t-elle aujourd’hui.

Au palais universitaire des sports de Veyrassi, où elle s’entraine alors 4 à 5 fois par semaine, Innès Allouache surpasse rapidement les performances de ses camarades. Une situation pas si facile à gérer à l’époque puisqu’au sexisme (seule 4 filles sur 35 étudiants de sa promotion avaient choisi l’option musculation) s’ajouteront des soupçons de dopage. « Les hommes ayant plus de force que nous par nature, certains attribuent mes performances à autre chose que mes capacités physiques et ma force mentale ! », s’agace-t-elle encore aujourd’hui.

447,5 Kilos

Qu’importe les critiques –  qui, particulièrement sur les réseaux sociaux, ont la vie dure – Innès Allouache sait ce qu’elle vaut et trace sa route la tête haute. Depuis des mois, la jeune athlète enchaîne les succès et compétitions internationales de Force athlétique allant même jusqu’à pulvériser ses propres records. Durant la dernière coupe du monde universitaire le 25 juillet dernier à Tartu (Estonie) elle se hissait ainsi sur la 1ère place du podium dans la catégorie des moins de 84 kg en soulevant un poids total de 447,5 kilos lors d’une série de trois mouvements : un squat, un développé couché et un soulevé de terre spectaculaires.

Une performance qui fait aujourd’hui la fierté de la jeune athlète de tout juste 20 ans qui voit ici l’occasion de populariser (un peu) sa discipline souvent confondue à tort avec l’haltérophilie. « Mes parents oscillent aujourd’hui entre fierté et inquiétude. Pourtant, la seule chose que je risque c’est une bonne tendinite ! », rassure Innès tout sourire. Alors que les prochaines compétitions se profilent déjà à Bordeaux ou encore en Biélorussie, Innès Allouache intégrera bientôt le club de Villepinte excepté pour les compétitions universitaires. « Là mon cœur battra toujours pour Montpellier et mon université ! », martèle Innès qui portera donc haut et fort si l’on peut dire les couleurs de l’UM lors de la prochaine coupe du monde universitaire de Force athlétique à Sharjah (Emirats arabes unis) en juillet 2020. Une championne, une belle !

Les sportifs de l’UM au top !

L’Université de Montpellier célèbre ses sportifs médaillés aux Championnats universitaires du monde, d’Europe et de France lors d’une cérémonie annuelle organisée par le SUAPS. Retrouvez les portraits de ces champions qui mènent de front la double vie exigeante d’étudiant-sportif. Lire tous les portraits…