L’UM : une place de 1er plan dans les classements internationaux

Dans les principaux palmarès mondiaux, la 6e université française, qui est aussi la plus jeune, occupe une place de tout premier plan.  Elle est ainsi classée dans le top 300 du classement de Shanghaï.

Au classement de Shanghaï  par thématique, elle décroche la 2e place mondiale en écologie. Elle se positionne aussi parmi les 100 premières universités mondiales en sciences de la terre, en sciences des matériaux et en sciences de l’eau.
En chimie, biologie générale, biologie humaine, pharmacie, statistiques, dans le domaine de l’énergie, de l’alimentation ou des biotechnologies, elle se situe dans les 200 premières places mondiales. Toujours selon le classement de Shanghaï, elle est parmi les 5 premières universités françaises en santé publique, informatique, génie civil et nano-sciences. Elle est 7e en management, dans un contexte de très forte compétition avec les écoles de commerce.
Enfin dans un autre classement établi par Reuters sur les universités les plus innovantes,  elle se positionne en 2e place nationale et 15e européenne.

Classement de Shanghai

Il constitue LA référence dans le monde universitaire. Les établissements y sont classés selon six critères notamment la qualité des anciens élèves et des professeurs (nombre de prix Nobel et de médaille Fields) et le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline. Le classement concerne chaque année plus de 1 200 universités : seules les 500 premières sont publiées.
Pour l’année 2017, l’UM a été classée dans le top 300 mondial. Elle est 2e mondiale en écologie au classement par discipline académique.

Reuters : le Top 100 des universités les plus innovantes

Ce palmarès classe les 100 universités mondiales les plus innovantes : celles qui font le plus d’efforts pour faire avancer la science, inventer de nouvelles technologies et aider à soutenir la progression de l’économie mondiale. Contrairement aux autres classements qui reposent souvent entièrement ou en partie sur des enquêtes subjectives, Reuters repose exclusivement sur des données empiriques telles que les dépôts de brevets et les citations de publications de recherche.

En 2017, l’Université de Montpellier atteint la 62e place mondiale et la 15e place européenne.

Center for World University Ranking

Seul classement mondial des universités qui mesure la qualité de l’éducation et de la formation des étudiants ainsi que le prestige des enseignants-chercheurs et la qualité de leurs recherches, il tient compte des critères suivants :

  1. Qualité de l’enseignement (nombre d’étudiants lauréats de prix internationaux, primés et médaillés, rapporté à la taille de l’université) [25%]
  2. Emploi des étudiants formés (nombre d’étudiants ayant dirigé des grandes entreprises à l’échelle mondiale, rapport à la taille de l’université) e [25%]
  3. Qualité des enseignants (nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs associés lauréats de prix internationaux, primés et médaillés) [25%]
  4. Publications (nombre d’articles de recherché publiés dans des journaux d’audience internationale [5%]
  5. Influence (nombre d’articles de recherche publiés dans des revues de premier plan) [5%]
  6. Citations (nombre d’articles de recherche “highly-cited » [5%]
  7. Impact (h-index de l’Université) [5%]
  8. Brevets (nombre de brevets internationaux) [5%]

L’Université de Montpellier se place ainsi :

  • 6ème (et seul établissement français) en biologie évolutive;
  • 4ème (1er établissement français devant l’UPMC, 9ème) en écologie;
  • 6ème (et seul établissement français) en ornithologie;
  • 10ème (3ème français derrière l’UPMC et Lyon 1) en paléontologie.

Center for World University Ranking

Times Higher Education (THE)

The Times Higher Education World University Rankings classe les 800 meilleures universités mondiales évaluées selon la qualité de leur enseignement, de leur recherche et de leur réputation internationale. Dans son classement 2018 par discipline, le palmarès THE classe l’Université de Montpellier aux positions suivantes : rang 176-200  en sciences du vivant ; rang 201-250 en santé ; rang 301-400 en technologies/sciences de l’ingénieur.

QS World University Rankings

Le QS World University Rankings, créé en 2004, est également un des palmarès les plus réputés sur la scène mondiale de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il fait la part belle aux enquêtes de réputation qui représentent 50% de l’évaluation. Huit cent universités les plus reconnues sur le plan international y sont classées selon 6 critères diversement pondérés. Là encore, l’UM tire son épingle du jeu.

Classement général

Classée au 376e rang en 2015, l’Université de Montpellier passe au 327e rang en 2016. L’UM se classe ainsi 3e université française hors Paris et 15e tous établissements confondus (y compris grandes écoles). Une progression importante due à ses excellents scores dans les enquêtes de réputation qui renforce sa visibilité au niveau international.

Classement par discipline

Dans le QS Ranking par discipline 2017, l’UM rentre dans le club très fermé des universités françaises référencées dans le Top 200 mondial.
En « sciences du vivant et médecine », elle est le troisième établissement français du palmarès et atteint la 154e place.
En « sciences dures », elle prend la 174e place ce qui la positionne en 7e position
du palmarès national avant  les universités de Lyon-I, Aix-Marseille, Bordeaux, Lille-I, ENS Lyon, Toulouse-III, Nice, Centrale Supélec et Nantes (classées entre la 201e et la 500e place).

US News Best Global Universities

Géré par l’agence de presse Thomson Reuters, le U.S. News Best Global Universities regroupe les 750 meilleures universités issues de 57 pays. Il axe principalement ses indicateurs sur la performance de la recherche ainsi que sur sa réputation.
Pour l’année 2015, l’UM est classée au 168e rang mondial, 6e au niveau national et 3e en province.

Classement de Taïwan : NTU ranking

La NTU (université nationale de Taïwan) a publié, mardi 10 octobre 2017, son classement mondial des universités basé sur la performance des publications scientifiques. 20 établissements français se positionnent parmi les 500 premiers du classement (sur 800 au total) dont l’Université de Montpellier (214e). L’université nationale de Taïwan publie également des classements thématiques par domaines et par disciplines.

L’Université de Montpellier est donc positionnée 214e mondiale et 8e au niveau national.

Enregistrer

Enregistrer

2017-11-15T14:17:08+00:00 10 octobre 2017|, |