L’Université de Montpellier propose chaque année plus de 500 diplômes d’établissement. Une offre riche et variée mais pas toujours claire pour le grand public. Alors qu’est-ce qu’un diplôme d’établissement ? A qui s’adresse-t-il ? Dans quels domaines et pour quoi faire ? On vous en dit plus avec Céline Ritterszki, directrice adjointe du Service Formation Continue à l’UM (SFC-UM). 

Diplômes universitaires, diplômes d’université, diplômes d’établissement, certifications… Pas toujours simple de s’y retrouver dans la multitude d’offres de formation que proposent aujourd’hui les universités. A côté des diplômes nationaux, type licence, master, doctorat relevant du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, existe en effet toute une gamme de diplômes proposée par les universités elles-mêmes. Ce sont les diplômes d’établissement (DE) et il en existe plus de 500 à l’Université de Montpellier.

Répondre à un besoin spécifique

L’appellation diplômes d’établissement englobe les diplômes d’université (DU) et les certifications. « Diplôme d’établissement est le nom générique donné à des diplômes votés par le conseil d’administration de l’Université, explique Céline Ritterszki, directrice adjointe du Service Formation Continue (SFC-UM). Ils sont portés par les composantes avec le soutien de la Direction des Formations et des Enseignements et par le SFC. »

Si ces diplômes ne bénéficient pas d’une labellisation nationale, ils peuvent dans le cas des diplômes inter-universitaires (DIU) être délivrés conjointement par plusieurs établissements. Ils offrent dans tous les cas des avantages non négligeables et certains. L’originalité et l’intérêt du diplôme d’établissement est avant tout de correspondre à un besoin spécifique identifié. « Il peut s’agir d’une réponse à une demande du monde économique, à une spécificité territoriale ou encore à un besoin de spécialisation dans un domaine ciblé », détaille la directrice adjointe. Les DE sont le terrain d’élection de l’approche par compétences.

Une offre variée et renouvelée

La Faculté de Médecine de l’Université de Montpellier ne propose pas moins de 194 diplômes d’établissement. Elle n’est pas la seule composante à proposer ce type de spécialisation. On en trouve une trentaine à la Faculté de Droit et Science Politique allant de la cybercriminalité au droit du littoral. Une trentaine également en management, gestion et en économie,  une vingtaine en STAPS, et d’autres en chimie, odontologie, pharmacie ou éducation. De nouveaux DE se créent chaque année, « à l’initiative d’enseignants-chercheurs qui identifient un besoin sur le terrain ou d’une composante qui souhaite, par exemple, former du personnel à un nouveau cadre législatif comme c’est la cas avec la nouvelle réglementation sur la protection des données [RGPD]. »

Certains DE peuvent également être transverses et s’adresser à toutes les disciplines. Le nouveau diplôme universitaire « Scientific Data Management (Gestion des données scientifiques)» en est un exemple. Enfin, le service de la formation continue propose également quelques offres très ciblées telles que le DU Technicien Spécialisé en Aquaculture et Aquariologie et le DU Chef de Projet et d’Exploitation en Aquaculture. « C’est une offre que nous portons depuis 39 ans et dont nous sommes très fiers, raconte Céline Ritterszki. Ces DU se déroulent à la Station Méditerranéenne de l’Environnement Littoral à Sète dans un secteur qui est au cœur des enjeux de MUSE (Nourrir, Protéger, Soigner). »

Des formules adaptées aux publics actifs

Autre grande particularité des DE, leur public cible. Accessibles à différents niveaux d’études, ils peuvent s’inscrire en supplément d’un parcours universitaire classique, mais leurs destinataires privilégiés seront plutôt les publics actifs : salariés, autoentrepreneurs, professions libérales, demandeurs d’emplois… souhaitant se spécialiser ou effectuer une reprise d’études ou une réorientation. Bon à savoir, le Service de la Formation Continue dispose d’ailleurs de l’agrément organisme de formation permettant d’utiliser le compte personnel de formation (CPF).

Dans cette optique, les diplômes d’établissement proposés par le SFC sont généralement des formations courtes organisées selon un calendrier adapté aux publics actifs. « Il est possible d’être en formation une semaine par mois ou bien un jour par semaine. D’autres diplômes vont privilégier l’enseignement à distance, c’est le cas par exemple du DU Gestion de club dispensé à 100% en e-learning » conclut Céline Ritterszki. De quoi s’adapter à tous les agendas professionnels et satisfaire toutes les envies pour permettre à chacun.e, avec l’Université de Montpellier, de trouver le diplôme qui lui convient.