Créée en 2010, la plateforme SMVE (Solutions de Motorisation pour Véhicules Electriques) de l’IUT de Nîmes promeut le savoir-faire de l’Institut dans le domaine de la motorisation par la conception de prototypes de véhicules électriques. Une démarche à l’attention des industriels du secteur ciblant la commercialisation à grande échelle de nouveaux véhicules propres. Visite guidée.

« A l’image de la société, tous les départements de notre Institut s’orientent vers le développement durable. Au sein du département GEII [1], la promotion des énergies propres et de la mécanique verte s’inscrit parfaitement dans cette tendance », explique le directeur de l’IUT de Nîmes Jean-François Dubé. Fin 2010, Daniel Matt, chef du département GEII, initiait au sein de l’Institut la création d’un espace de travail pratique dédié exclusivement au développement de projets étudiants autour de la motorisation électrique. « La plateforme SMVE (Solutions de Motorisation pour Véhicules Electriques) est spécialisée dans la conception, la fabrication et les essais de véhicules électriques à haute performance », explique Daniel Matt, responsable de la plateforme et enseignant-chercheur en génie
électrique.
Au cœur de l’Institut, dans le hangar de 200 mètres carrés accueillant la plateforme, des étudiants de première et deuxième année de DUT et de licence professionnelle s’initient à la conception et à la réalisation des différents éléments d’une chaîne de motorisation électrique (batterie, convertisseurs statiques, convertisseurs électromécaniques…). L’ambiance y est à la fois conviviale et sérieuse. Le respect des consignes de sécurité est de mise, le travail autour des véhicules électriques s’effectuant en grande partie sous tension. « Des karts électrifiés sont notamment fabriqués ici. C’est d’ailleurs l’activité historique de la plateforme SMVE. Une activité qui s’est rapidement diversifiée pour faire face à la demande des professionnels », indique, entouré de prototypes divers, un étudiant affairé sur son ordinateur.

[1] Génie Électrique et Informatique Industrielle.

Voiture de course, tracteur vigneron…

En 2012, en partenariat avec l’École des Mines d’Alès alors chargée de la mécanique, des étudiants en GEII élaboraient leur première voiture de course « tout électrique ». Un projet qui conduisait alors une douzaine d’étudiants de l’IUT de Nîmes au Trophée des écoles organisé par la Société des Ingénieurs de l’Automobile (SIA). Le véhicule y remportait à la fois les prix de la sécurité, de la qualité perçue et du style avant d’être présenté, à Paris, au Mondial de l’automobile. En 2016, le prototype décrochait enfin la 3e place au Concours Lépine où il remportait le prestigieux prix de l’Assemblée Nationale. « Le dernier né des véhicules conçus sur plateforme SMVE est un tracteur vigneron électrique », indique Daniel Matt.

Début novembre, l’engin agricole non polluant rencontrait lui aussi un franc succès au Salon International des équipements et savoir-faire pour les productions vigne-vin (SITEVI). Conçu pour satisfaire à la demande pressante de vignerons labellisés bio souhaitant faire preuve de plus de cohérence dans leur démarche écologique, le prototype se caractérise par la présence d’un moteur électrique par roue lui offrant une puissance phénoménale de quatre fois soixante chevaux et une autonomie de quatre heures en labours. Un véhicule qui fait aujourd’hui la fierté des étudiants (et ancien étudiants !) du département GEII de l’IUT de Nîmes et qui reste dans l’attente de sa commercialisation rapide pour une distribution à grande échelle aux producteurs de vins bio d’ici et d’ailleurs. A bon entendeur…

Chiffres clés

  • 27 700 m2 sur 5 ha
  • 1 167 étudiants de 15 nationalités
  • 90 enseignants-chercheurs et enseignants
  • 46 personnels administratifs et techniques
  • 219 intervenants professionnels
  • 5 DUT et 14 licences professionnelles
  • 219 intervenants professionnels
  • 5 départements : GC, GEII, GMP, GEA, SGM