« Retour sur la COP15 de la Convention sur la Diversité Biologique »

  • Catégorie : Conférence - débat
  • Dates : 26 janvier 2023
  • Horaires : De 18h30 à 20h
  • Lieu : Campus Triolet à Montpellier, salle 36.03.

Par Marie-Morgane Rouyer, doctorante au CEFE, Anaëlle Durfort, doctorante à MARBEC, membres de la délégation francophone du Réseau Mondial des jeunes pour la Biodiversité.

Deux doctorantes d’UMR dont l’Université de Montpellier est tutelle, le CEFE et MARBEC participent à la COP15 à Montréal du 5 au 12 décembre dans le cadre du Réseau Mondial des jeunes pour la Biodiversité (Global Youth Biodiversity Network, GYBN).

Reconnu et soutenu par le Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique, le GYBN représente la voix de la jeunesse à travers le monde, dans les négociations menées dans le cadre de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB), le traité de l’ONU sur la biodiversité. Depuis 2018, ce réseau a mené des consultations auprès des jeunes dans plus de 100 pays du monde, afin de faire remonter leurs voix pour le nouveau cadre mondial post-2020 qui est discuté à la COP15, en décembre 2022. Le GYBN sensibilise également les jeunes aux valeurs de la biodiversité et met en relation des individus et des organisations de jeunesse afin de créer une coalition mondiale pour enrayer la perte de biodiversité. Le réseau est coordonné par un comité international et est entièrement géré par des jeunes, pour des jeunes.

Afin de maximiser son impact à la COP15, le GYBN a distribué un rôle à ses différents membres : plaidoyer politique, l’organisation d’événements, de manifestations, le suivi des négociations, la coordination de la délégation, la recherche de partenariats, et le suivi du bien-être de la délégation.

Marie-Morgane Rouyer, doctorante au CEFE en écologie et conservation marine, fait partie de l’équipe de coordination de la délégation francophone. Elle mettra à profit son expérience acquise dans la co-coordination du chapitre Européen de GYBN pour aider à préparer, former et rendre actrice la délégation francophone, ainsi qu’à aider au suivi des négociations.

Anaëlle Durfort, doctorante à MARBEC en écologie marine, fait partie de l’équipe « politique » de la délégation francophone. Elle pourra ainsi prendre part au suivi des négociations afin de retransmettre les points de blocage, avancés et décisions prises lors des sessions de négociations. Elle pourra également aider à faire le lien entre GYBN et la délégation française et européenne afin de favoriser la prise en compte des revendications portées par la jeunesse.

Celles-ci ont reçu différents soutiens financiers : école doctorale Gaïa, UMR, Office franco-québecois pour la jeunesse et la Chaire NaturCom de la Fondation de l’Université de Montpellier.

L’Université de Montpellier s’associe au GNAUM et à la Chaire NaturCom pour organiser une conférence de restitution le jeudi 26 janvier de 18h30 à 20h sur le campus Triolet à Montpellier lors de laquelle Marie-Morgane et Anaëlle présenteront les enjeux des COPs pour la Biodiversité ainsi que les décisions prises lors de la COP15 de Montréal. Elles présenteront également le Global Youth Biodiversity Network afin de sensibiliser les jeunes à l’engagement étudiant en matière de biodiversité. Une discussion sera ensuite ouverte entre Marie-Morgane, Anaëlle et le public.


Recevoir un récapitulatif de l’agenda de l’UM chaque semaine

* En renseignant votre mail vous acceptez de recevoir chaque semaine le récapitulatif de l’agenda de l’UM par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désinscription ou en nous contactant par mail.