Visioconférence en ligne.

Cette visioconférence réunira plusieurs enseignants-chercheurs du programme de recherche interdisciplinaire sur les conséquences de la Pollution environnementale par l’Agent orange et par les pesticides utilisés par les agriculteurs dans la Péninsule Indochinoise (PAGOPI). Engagé en 2019 avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier (MSHSUD), ce programme a donné lieu à une première série de missions de recherches, en 2019, avant d’être provisoirement interrompu par la pandémie en 2020.

Introduite et animée par l’historien Pierre Journoud, la conférence aura lieu en présence de Tran To Nga, Franco-Vietnamienne victime de l’Agent orange qui se bat, non seulement pour elle-même et pour sa famille, mais aussi pour des centaines de familles endeuillées par les conséquences de la guerre chimique au Vietnam. En 2014, Tran To Nga a intenté un procès contre Monsanto et une vingtaine d’autres firmes chimiques ayant produit et commercialisé les défoliants utilisés pendant la guerre du Vietnam, dont l’Agent orange. Après une longue interruption, le procès reprend son cours, précisément, ce lundi 25 janvier.

Cette conférence permet de mieux comprendre les impacts de la « guerre chimique » au Viet-Nam afin d’en tirer les conséquences sur l’utilisation actuelle de la dioxine et des pesticides.