Géologues étudiants, lycéens… Tous ensemble en Islande !

Les étudiants des masters « Dynamique Terrestre et Risques Naturels » et « Géologie de l’Exploration et des Réservoirs » se sont engagés ensemble dans le projet annuel commun de Lien Intergénérationnel de Géologues (LIG).

Ce projet existe depuis 2012 sous la houlette de l’association des masters en géosciences de l’université de Montpellier (Student Chapter AAPG). Cette année le projet est conduit tout au long de l’année universitaire à travers un tutorat régional d’élèves de 1ère S du lycée Pablo Picasso de Perpignan qui a décidé d’axer son projet d’établissement autour des géosciences.

De De gauche à droite 1er rang : Thomas Moreau, Laurie Tchang-Tchong, Taïs Franchet, Marie Jacottin, Charlotte Guérin, Solène Meyer, Maryem Khyatte
2ème rang : Victor Bonnet, Aurélien Gay, Corentin Gardes, Gabriel Pasquet, Théo Bourgeois, Gyde Feiry Chris Bahonda, Maxime Catinat, Flavien Woirin, Antoine Mullor, Marialine Chardelin, Alexandre Lemoyne

Lycéens, étudiants, enseignants : ensemble

A partir de septembre 2017, les lycéens ont préparé pendant six mois un poster et une expérience pratique sur des sujets aussi variés que la volcanologie, les geysers, les points chauds, la géothermie ou les bassins péri-volcaniques. Ils ont présenté publiquement le résultat de leur travail fin mars 2018. Grâce à leur expérience et leur savoir-faire, les étudiants de master les ont aidés à construire ces supports en anglais. Ce tutorat s’effectue sous la forme d’échanges à distance par les moyens numériques classiques (mail, téléphone, visioconférence…), les lycéens ayant une heure par semaine dédiée à ce projet sous la supervision de leur enseignante de SVT et de leur enseignante d’anglais.

Islande : un laboratoire naturel

Dans le cadre d’un jumelage existant avec un lycée de Reykjavik, les lycéens perpignanais sont partis en Islande le 5 avril 2018, accompagnés des étudiants de master. Ce fut l’occasion de voir in situ ce qu’ils ont étudié pendant l’année et aussi d’échantillonner certaines roches caractéristiques qu’ils ont rapporter dans leurs bagages. L’objectif ici est de leur montrer quelle est la démarche scientifique derrière la géologie de terrain. Ils en ont également profités pour visiter une usine géothermique et les sites emblématiques de ce formidable laboratoire naturel qu’est l’Islande.

Au retour, les lycéens ont été invités à l’université de Montpellier pour une journée d’analyses. Au programme : découpe de leurs échantillons, réalisation de lames minces et observation à la loupe binoculaire, bien-entendu tutorés par leurs parrains de master. Ce fut l’occasion de découvrir l’environnement universitaire à travers une visite guidée du laboratoire Géosciences Montpellier, du département d’enseignement DESTEEM et de la faculté des Sciences sur le campus Triolet.

Journée portes ouvertes

Les membres de l’association sont revenus à Montpellier pour préparer la 3ème et dernière phase du projet : la journée « portes ouvertes » du 31 mai. Une journée faite d’expériences, d’analyses, avec découpe des échantillons, réalisation de lames minces et observations à la loupe binoculaire. Journée au cours de laquelle les lycéens sont venus se familiariser avec l’environnement universitaire sur le campus Triolet : laboratoire Géosciences Montpellier, département d’enseignement DESTEEM et de la faculté des Sciences. Ils ont été rejoints par les élèves d’une classe de CM1 de Lavérune, accompagnés par des membres du CERGA, l’association des anciens du monde des géosciences.

8 épisodes vidéos pour revivre l’aventure

2018-06-28T15:02:09+00:0021 juin 2018|, , , , , |