Mieux connaître l’histoire évolutive des annonacées et des forêts tropicales humides, c’est l’objectif du projet de recherche Global mené par le botaniste Thomas Couvreur. Des recherches qui permettront de mieux connaître l’évolution de cet écosystème hors du commun.

De tous les écosystèmes de la planète, c’est celui dont la biodiversité est la plus riche. « Tellement riche, que les forêts tropicales humides restent encore mal connues », confie Thomas Couvreur. Ces forêts, le botaniste du laboratoire Diade* les arpente depuis des années. Elles recouvrent près de 600 millions d’hectares en Afrique, et plus de 1 700 millions sur l’ensemble du globe. Un terrain d’expéditions hors norme pour le chercheur qui, avec son projet de recherche intitulé GLOBAL, vise à mieux connaître cet écosystème indispensable.

Comment leur grande biodiversité a-t-elle évolué au cours du temps ? Pour tenter de répondre à cette grande question, Thomas Couvreur et ses collaborateurs se focalisent sur une des familles de plantes tropicales les plus importantes : les annonacées. « Cette famille est composée de près de 2 500 espèces distribuées dans toutes les forêts tropicales du monde, où elles ont fait leur apparition il y a 90 millions d’années », précise Thomas Couvreur.

Son objectif : « regrouper tout ce que l’on peut savoir pour mieux connaître l’histoire évolutive des annonacées et donc des forêts tropicales humides ». Le projet GLOBAL s’appuie ainsi sur de nombreuses collaborations avec les pays du Sud pour regrouper le plus de données possible. « Pour cela nous allons bien sûr étudier les plantes sur le terrain, mais nous avons majoritairement recours aux spécimens issus des herbiers ». Une mine d’informations pour les botanistes qui déploient tout un arsenal d’outils, de la spectrométrie au séquençage moléculaire, pour mieux retracer la généalogie des annonacées….

Mais aussi pour mieux décrire leurs trajectoires futures. Car de nombreuses espèces sont menacées d’extinction, à cause des activités humaines. Quel sera l’impact de la disparition de ces espèces sur l’histoire évolutive des forêts tropicales humides ? « Nous essayons de comprendre comment l’arbre du vivant des annonacées va être atteint dans sa diversité taxonomique, fonctionnelle et phylogénétique », explique Thomas Couvreur.

Un projet qui permettra de lever un coin de voile sur l’évolution de ces forêts particulières, qui jouent des rôles majeurs dans la régulation du climat, notamment grâce à leur capacité à stocker du carbone.

Photos © Foulques Couvreur / Thomas Couvreur


* Diversité, adaptation et développement des plantes – DIADE (UM – Cirad – IRD – CNRS)