Recherche

L’Afrique out of Corona

Mais que se passe-t-il en Afrique ? C’est pour répondre à cette question qu’un test sérologique adapté au contexte africain est en cours de déploiement dans six pays. Objectif : mieux connaître la diffusion du virus sur un continent apparemment moins touché que l’Occident par la mortalité liée au coronavirus et limiter ainsi les effets délétères d’une riposte mal adaptée.

2021-01-15T11:32:16+01:0018 janvier 2021|, , , |

Les interactions intracellulaires entre protéines bientôt expliquées

Comment les protéines interagissent-elles au cœur des cellules ? Une épineuse question qui pourrait trouver sa réponse grâce aux travaux d’un consortium international dirigé par Jérémie Torrès, enseignant-chercheur à l’Institut d’Électronique et des Systèmes (IES) de l’Université de Montpellier. Lauréat du prestigieux appel européen FET-Open, ce projet repose sur le développement d’un biocapteur permettant de mesurer directement ces interactions à l’intérieur de cellules vivantes.

2021-01-21T11:49:02+01:0018 janvier 2021|, , , |

De l’habitat connecté de demain aux technologies du passé

Pour le huitième numéro de La science s’amuse, une émission co-produite par l’Université de Montpellier en collaboration avec Divergence-FM, nous vous proposons de rencontrer Anne-Sophie Cases, professeure à l’Institut d’administration des entreprises et nouvelle coordinatrice de HUT, Human at home project, qui nous parlera de l’avenir de l’habitat connecté.

2021-01-26T10:02:15+01:0014 janvier 2021|, , , |

Précieuses eaux usées

Suivre l’épidémie de Covid-19 grâce… aux eaux usées. Un indicateur précieux qui renseigne sur le niveau de circulation du virus mais pourrait bien aussi permettre  d’anticiper un éventuel rebond de l’épidémie.

2021-01-15T12:58:08+01:0017 décembre 2020|, , , , |

Biopolis : « L’objectif est de faire profiter de toutes les compétences qui sont à Montpellier »

Depuis 2018 l’Université de Montpellier est partenaire du projet de développement de Biopolis. Un centre d’excellence, basé au Portugal et dédié à la recherche et à l’innovation sur la biodiversité. Au cœur de cette collaboration : le transfert de compétence entre régions européennes. Pierre Boursot, chercheur à l’Isem et porteur du projet pour l’UM et Paula Dias, chercheuse au Cefe, participent au pilotage.

2020-12-16T14:49:40+01:0016 décembre 2020|, , |
Aller en haut