Comme 48 000 étudiants aujourd’hui, tu suis une formation d’excellence au sein de l’une des premières universités d’Europe. Florilège des nombreux atouts de l’Université de Montpellier.

Une université chargée d’histoire à l’identité forte

Héritière de la Faculté médiévale de médecine de Montpellier (1220) l’Université de Montpellier dispose d’un patrimoine historique exceptionnel. Enracinée dans l’histoire de sa ville et de sa région, l’UM est l’une des plus anciennes universités européennes en exercice. Marquée par cet héritage ayant forgé son identité au fil des siècles, l’Université de Montpellier fédère aujourd’hui sa communauté autour d’un socle de deux valeurs indérogeables : la réussite au mérite et l’égalité des chances.

Rendant hommage à celles et ceux qui ont fait son histoire et marqué leur passage de leur empreinte – Nostradamus, Paul Valéry, Jean Moulin ou encore l’actuelle présidente de la République fédérale d’Ethiopie Salhe-Work Zewde -, l’UM s’engage aujourd’hui à pérenniser ces valeurs songeant aux générations à venir.

L’excellence de l’offre de formation et de la recherche

1e Université au monde sur la thématique écologie dans le prestigieux classement de Shanghai, l’UM y figure plus largement parmi les 300 meilleures universités du monde.

Université de recherche intensive comprenant 76 structures de recherche réparties dans 9 départements scientifiques, l’UM propose en parallèle une offre de formation adaptée au projet de réussite de chaque étudiant : sciences et techniques, droit, économie, environnement, administration, gestion, médecine, pharmacie, activités physiques et sportives, biologie, informatique, sciences de l’éducation, science politique…

Son offre de cursus rassemble ainsi une vaste palette de disciplines à caractère fortement professionnalisant en Licence, en Licence Professionnelle et en Master où les enseignements d’excellence s’accompagnent d’un taux d’insertion professionnelle des étudiants extrêmement bon.

Entre 80 et 90% des diplômés d’un Master de l’Université de Montpellier décrochent un emploi pérenne dans les 30 mois après l’obtention de leur diplôme !

Une université ouverte sur le monde

Résolument ouverte sur le monde, l’UM a fait de la qualité et du rayonnement de ses relations internationales une priorité. Elle accompagne et développe ainsi la mobilité de ses étudiants multipliant partenariats internationaux, conventions bilatérales et accords Erasmus avec les plus prestigieuses universités européennes.

L’UM bénéficie par ailleurs d’une reconnaissance internationale dans un large éventail de domaines scientifiques (biologie-santé, agro-environnement, chimie, sciences et technologies de l’information et de la communication, droit…).

Tout en privilégiant les partenariats avec les grandes universités (UC Davis – Californie, KPUM – Kyoto) et les établissements étrangers d’excellence, l’Université demeure plus que jamais consciente de la nécessité de contribuer au développement culturel et scientifique des pays dits « émergents ». Elle participe ainsi, entre autres nombreux exemples, à la lutte contre Ebola en Guinée, ayant initié, l’année dernière, la création d’un centre de recherche de pointe sur ce virus et plus largement en infectiologie.

Je contribue au projet MUSE

Porté par l’Université de Montpellier, le projet MUSE (Montpellier UniverSité d’Excellence) décrochait en février 2017 le label d’excellence I-Site, avec à la clef une importante dotation financière émanant du Programme d’Investissements d’Avenir.

Intégrer l’Université de Montpellier, c’est ainsi adhérer à ces 3 défis sociétaux majeurs pour le XXIe siècle que l’établissement entend relever aux côté de 18 autres établissements (organisme de recherche, écoles, établissements de santé et une organisation internationale) regroupés en un consortium : nourrir une population mondiale qui atteindra les 9 milliards d’individus en 2050; protéger et gérer de manière durable les ressources naturelles et les écosystèmes; aider l’humanité à faire face au cancer, aux maladies chroniques ou émergentes.

Témoignages

« Je viens de l’UM » est une série de vidéos de l’Université de Montpellier. Des portraits intimes d’étudiants ou d’anciens étudiants qui éclairent leur choix de formation. Découvrez les 3 premiers épisodes de cette série…

Tiffany Monfort (cursus sciences)

Tiffany Monfort assure avoir la fibre écologique depuis toujours. A 22 ans, celle qui a grandi dans un environnement préservé en bord de mer parachève actuellement un master sur les écosystèmes à la Faculté de sciences de l’UM.
Petite fille d’un botaniste anglais qui lui a très certainement transmis son intérêt pour les plantes et la protection de la nature, Tiffany aspire aujourd’hui à exercer une profession en lien étroit avec la protection des écosystèmes marins. Ceci dès la fin de son master ou bien, pourquoi pas, à l’issue d’une thèse de doctorat dans laquelle elle pourrait bien se lancer dans les mois à venir.

Christophe Bonnel (cursus santé)

Christophe Bonnel est médecin au CHU de Montpellier où il est chargé d’accompagner les projets médicaux innovants. Cet ancien médecin urgentiste devenu entrepreneur dans l’innovation médicale fait aujourd’hui le lien avec le personnel soignant pour développer des technologies au service des patients.
La vocation de Christophe, formé sur les bancs de la Faculté de médecine de l’UM et fasciné par le fonctionnement du corps, est née dans les allées du musée d’anatomie où il se rendait régulièrement durant l’enfance. Une vocation devenue une véritable passion et qu’il résume aujourd’hui en un mantra simple : « Oser être utile ! ».

Cécile Lefrançois (cursus droit)

Cécile Lefrançois est doctorante en droit pénal à la Faculté de droit et science politique de l’UM. Elle s’est destinée très tôt à une carrière juridique, voulant devenir avocate spécialisée dans la défense « des enfants et des femmes » depuis son plus jeune âge.
Chargée d’enseignement en droit de la famille et en droit pénal spécial, Cécile aspire aujourd’hui à devenir enseignante-chercheuse en droit pénal qui, selon elle, « protège au mieux l’intégrité de la personne humaine ».