Bienvenue dans l’émission co-produite par l’Université de Montpellier et Divergence-FM qui vous emmène en croisière dans les laboratoires de l’archipel Muse. Une croisière lointaine aujourd’hui puisque nous recevons Julien Morin, chercheur au Laboratoire Univers et Particules de Montpellier, qui nous parle d’exoplanètes. Puis en deuxième partie d’émission nous explorerons l’infiniment petit avec un microscope électronique à transmission…

Pour mieux comprendre la formation des étoiles et de leur planètes, il est essentiel de voir si l’orbite de la planète est inclinée par rapport au plan équatorial de son étoile hôte. © IA/UPorto

Au cours de notre périple nous vous avons transportés dans les fonds sous marins, dans les tombeaux égyptiens, au Sud pour rencontre les espèces écologiquement rares ou encore dans l’habitat du futur, aujourd’hui accrochez-vous bien à votre siège car nous vous emmenons…dans l’espace !

Le Laboratoire Univers et Particules de Montpellier (LUPM), en collaboration avec d’autres laboratoires français, vient de mesurer pour la toute première fois la masse et la densité d’une toute jeune exoplanète située dans le système planétaire Au Mic du nom de son étoile Au Microscopii. Une découverte rendue possible grâce à Spirou le nouveau spectropolarimètre/vélocimètre de haute précision récemment installé au télescope Canada-France-Hawaï.
Julien Morin est notre invité du jour, il est spécialiste de la physique stellaire et exoplanétaire au LUPM.

En seconde partie d’émission nous passons de l’infiniment grand à l’infiniment petit, de la constellation du Microscope à la plateforme de microscopie électronique et analytique, pour découvrir une étrange et imposante machine, le microscope électronique à transmission. Et c’est Erwan Oliviero qui nous fait la visite.

Microscope électronique à transmission présent sur la plateforme de microscopie électronique et analytique (MAE) de l’Université de Montpellier à Triolet.