Parmi les événements majeurs de l’année 2021, l’accueil à Montpellier du Nouveau Sommet Afrique France le 8 octobre prochain est une opportunité unique pour l’Université de Montpellier et ses partenaires du projet d’I-SITE MUSE (Montpellier Université d’Excellence). L’occasion d’illustrer pourquoi et comment l’écosystème de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation montpelliérain est un véritable portail entre les continents africain et européen.

 

Et c’est à travers 4 journées scientifiques, organisées en amont du Sommet que l’Université de Montpellier et ses partenaires ont choisi de mettre à l’honneur le partenariat fort et concret entre les communautés académiques africaines et montpelliéraines. Les Montpellier Global Days se dérouleront du 4 au 7 octobre 2021, en présentiel et en ligne, et accueilleront des chercheuses et chercheurs, des enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs ains qu’expertes et experts venus de France et de toute l’Afrique pour l’occasion. Un temps fort et attendu pour les chercheurs et enseignants montpelliérains et leurs partenaires africains qui y voient la reconnaissance de leur engagement.

Des liens anciens et solides entre Montpellier et l’Afrique

L’Université de Montpellier et ses partenaires de l’I-SITE Montpellier Université d’Excellence (MUSE) ont fait de l’Afrique une priorité à l’international. Cela ne date pas d’hier puisque la densité de partenariats et d’échanges avec le bassin méditerranéen, et plus globalement l’ensemble de l’Afrique, est séculaire. Aujourd’hui, cela s’explique notamment par la présence à Montpellier, aux côtés de l’université, d’institutions françaises et internationales de recherche et d’enseignement particulièrement orientées sur des partenariats avec le sud de la Méditerranée (Cirad, IRD, CGIAR, Ciheam). Si les liens sont forts et anciens, ils se traduisent aujourd’hui par de nombreuses collaborations en matière de recherche, d’innovation et de formation et une grande diversité dans les activités académiques mises en œuvre pour relever les défis liés de l’environnement, de l’alimentation et de la santé. En matière de formation par exemple, le site universitaire de Montpellier accueille en moyenne chaque année 5 000 étudiants africains, dont 400 doctorantes et doctorants. Des futurs jeunes chercheurs tournés vers l’avenir et bien décidés à poursuivre cette dynamique collective sur le continent africain.

Montpellier, un véritable portail entre l’Europe et l’Afrique

Pour nourrir, soigner et protéger, l’ensemble de l’écosystème académique et scientifique montpelliérain a su se mobiliser pour soutenir et promouvoir les capacités des acteurs institutionnels africains de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle, de l’innovation, en lien avec les institutions internationales.  « L’Université de Montpellier et ses partenaires de l’I-SITE MUSE sont aujourd’hui des acteurs majeurs reconnus pour contribuer au renforcement des liens entre les communautés académiques africaines, françaises et européennes. » se félicite Philippe Augé, Président de l’Université de Montpellier. Et d’ajouter : « Montpellier a su se positionner en appui à la construction avec nos partenaires africains d’une intelligence collective du monde de demain ».

Une dynamique fédérative construite au sein du projet d’I-SITE MUSE et portée par l’Université de Montpellier, classée dans le top 200 des meilleures universités mondiales, qui a mobilisé les 6 000 chercheurs et enseignants-chercheurs du site pour répondre notamment à trois défis majeurs et interdépendants de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable et de l’accord de Paris sur le changement climatique : Nourrir – Soigner – Protéger. Ces défis majeurs pour la planète s’inscrivent également dans le cadre de la construction d’une université internationalement reconnue, ce qui fait dire à François Pierrot, Directeur exécutif de l’I-SITE MUSE que « l’accueil à Montpellier du Nouveau Sommet Afrique France revêt une forme de reconnaissance pour l’Université de Montpellier et ses partenaires qui se posent comme des acteurs incontournables entre les deux continents pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation ».

Les « Montpellier Global Days for Science, Education & Innovation : Africa 2021 ! »

« Montpellier Global Days », ce sont 4 journées consacrées à l’enseignement supérieur, à la formation, à la recherche et à l’innovation qui mettront à l’honneur nos partenaires et la richesse des collaborations scientifiques et académiques.  Expertes et experts, chercheuses et chercheurs et porteuses et porteurs de projets partageront leurs travaux, leurs réflexions et leurs engagements autour de 6 thématiques : Santé internationale – One Health, Agroécologie, Biodiversité, Eau, Systèmes alimentaires et Technologies pour Nourrir-Soigner-Protéger au cours des sessions parallèles les deux premières journées. Puis les deux journées suivantes s’articuleront autour de discussions transversales et prospectives pour s’intéresser plus spécifiquement au renforcement des partenariats, à la structuration d’une expertise et d’une capacité prospective pour répondre aux enjeux liés portés par le projet MUSE, tant du point de vue de la science que de l’innovation ou de l’économie.  « Ces journées vont certes permettre de montrer ce que nous faisons en lien avec le continent africain mais elles vont surtout être l’occasion d’un dialogue, d’une co-construction en regardant vers l’avenir » résume Patrick Caron, Vice-président délégué aux relations internationales de l’UM.