A l’UM la science [S02-ep09] : Du CO2 dans les légumes au plateau peptide

Cette semaine Alain Gojon de l’Institut des sciences des plantes de Montpellier nous explique l’impact d’une plus forte concentration de CO2 atmosphérique sur la qualité nutritionnelle des plantes. En seconde partie d’émission Pascal Verdié nous invite sur le plateau peptide de la plateforme Synbio3 au pôle chimie Balard Recherche. Une émission coproduite avec Divergence FM.

Vitamines, minéraux, fibres, protéines… Quoi de mieux qu’un fruit pour avoir la pêche ? Quoi de mieux qu’un légume pour retrouver la frite ?

Allez on vous a vu… Ne rougissez pas comme une tomate et arrêtez de nous raconter des salades ! On le sait que pour beaucoup d’entre vous les fruits, légumes et autres végétaux sont une véritable prise chou. Trop chers alors que vous êtes fauchés comme les blés, trop secs alors que vous avez la fibre grasse, trop long à préparer alors que vous êtes pressés comme des citrons…

Et pourtant… Imaginez une seconde que les légumes ne nous rendent plus services. Imaginez que les végétaux ne nous nourrissent plus ! Pépin planétaire ! L’humanité entière à cours de jus !  Ça vous fait riz…re ? Et pourtant ce n’est pas une blague…Des études récentes démontrent que l’élévation des teneurs en Co2 atmosphérique, si elle stimule la photosynthèse dégrade par contre la qualité nutritionnelle des plantes.

Alors les carottes sont-elles cuites ? C’est la question que nous posons à notre invité aujourd’hui. Alain Gojon est chercheur à l’Institut des sciences des plantes de Montpellier.

A l’UM la science vous avez le programme, c’est parti !

Coproduction : Divergence FM / Université de Montpellier
Animation : Lucie Lecherbonnier
Interview : Lucie Lecherbonnier, Aline Périault
Reportage et montage : Aline Périault
Réalisation : Naomi Charmetan

Retrouver l’émission “A LUM LA SCIENCE” sur Divergence FM 93.9