L’Université de Montpellier et ses 15 partenaires du projet d’I-SITE MUSE « Montpellier Université d’Excellence » ont organisé, avec le soutien de la Région Occitanie, un afterwork dédié à l’innovation le mardi 7 septembre 2021 au Jardin des Plantes de Montpellier. En présence d’Hind Emad, vice-présidente déléguée au Développement économique et numérique de Montpellier Méditerranée Métropole, Philippe AUGÉ, président de l’UM, a félicité les lauréats du Prix de l’Innovation MUSE 2020, des chercheuses et chercheurs qui se sont particulièrement distingués dans l’émergence d’idées qui ont ouvert de nouvelles voies économiques, technologiques ou sociétales pour de nouveaux usages.

Le prix de l’Innovation MUSE pour valoriser les nouvelles idées

Depuis 2018, le projet MUSE a mis en place un prix de l’Innovation afin de mettre à l’honneur des chercheuses et chercheurs, enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs et personnels des établissements du périmètre MUSE qui sont au cœur de démarches d’innovations.

Le jury de la seconde édition du prix de l’Innovation, présidé par Christophe DERAIL, vice-président Valorisation et transfert de technologies de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour a eu lieu le vendredi 16 octobre 2020. Au total 21 candidatures ont été reçues sur les cinq pôles de recherche Montpellier Université d’Excellence. A l’issue des délibérations, le jury a sélectionné les cinq dossiers les plus remarquables tant au niveau de l’impact, du caractère novateur et récent de l’innovation présentée.

Les cinq lauréats « Prix de l’Innovation MUSE 2020 » sont :

  • Claude GRISON, Directrice de l’UMR ChimEco pour ses travaux de recherche liés à l’écocatalyse, une technologie incontournable de l’écologie et de la chimie verte industrielle, afin de créer des valeurs écologiques, économiques et sociales à partir des résultats scientifiques.
  • Franck MOLINA, Directeur de l’UMR Sys2diag pour ses travaux liés à la conception de méthodes de test diagnostics ne nécessitant pas de laboratoire, et plus précisément pour son invention du premier test salivaire du SARS-coV 2 EASYCOV.
  • Mikhael BECHELANY, chercheur à l’Institut européen des membranes (IEM) pour ses travaux sur les membranes inorganiques multifonctionnelles et notamment ses applications dans les domaines de l’énergie, de l’environnement et de la santé.
  • Philippe POIGNET, Directeur du Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Micro-électronique de Montpellier (LIRMM) pour ses travaux liés à la chirurgie de la rétine, et plus précisément via un dispositif médical intégrant un robot d’assistance pour la microchirurgie. Ainsi cette plateforme robotisée de type macro-micro télé-opérée permet de réaliser des gestes chirurgicaux plus précis et plus sûrs.
  • Simon de CHARENTENAY, enseignant-chercheur au Centre d’Études et de Recherches Comparatives Constitutionnelles et Politiques (CERCOP) pour ses travaux sur la théorie et la pratique juridique de la Block Chain.

L’édition 2021 des Prix de l’Innovation lancée

Cet afterwork organisé de manière festive pour favoriser les échanges entre chercheuses, chercheurs et actrices et acteurs de l’écosystème de l’innovation a permis d’annoncer le lancement d’une nouvelle édition des Prix de l’innovation. Les inscriptions pour candidater à l’édition 2021 sont désormais ouvertes et les candidatures peuvent être déposées en ligne depuis le site internet du projet d’I-SITE MUSE avant le 22 octobre 2021. A l’issue d’un processus de sélection sur dossier, 5 lauréates ou lauréats, issus des pôles de recherche MUSE, recevront un prix personnel de 3 000 €.