L’Université de Montpellier s’est engagée depuis de nombreuses années contre les violences faites aux femmes. C’est notamment l’un des axes de son plan pour l’égalité professionnelle que nous avons voulu décliner en actions concrètes.

À la rentrée, des visio-tchat-conférences à distance sur les violences sexuelles ont été proposées aux étudiantes et aux étudiants.

En octobre, l’Université décernait le titre de Docteur Honoris Causa au Pr Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018. Dans une allocution poignante, il décrivait les viols comme armes de guerre et son action pour réparer les femmes victimes de ces atrocités.

Ce mois-ci, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nous proposons un programme qui sonde les diverses facettes de ces violences : les ressorts de l’emprise, les « masculinités toxiques » — engendrées par des injonctions culturelles et sociales pouvant valoriser chez les hommes la domination et l’agressivité et que l’art peut aussi nous apprendre à déconstruire — mais aussi des moyens permettant de détecter ces violences, de réagir et de se protéger,…

Plusieurs propositions donc, pour un seul objectif : opposer à ces violences fondées sur les rapports de genre, un non catégorique !

L’agenda des « Journées d’actions contre les violences faites aux femmes »

Prévention des violences faites aux femmes

Distribution d’un violentomètre / marque-page. À la banque de prêt des Bibliothèques Universitaires : BU IUT Béziers – BU IUT Montpellier – BU IUT Nîmes – BU Médecine Nîmes –

Contacts utiles :

  • Pour toute question concernant l’accessibilité des événements, contactez le service handiversité.

  • Le protocole sanitaire en vigueur sera appliqué pour l’ensemble des évènements en présentiel.