Cette semaine, Justine Boutry, doctorante à Mivegec, nous parle de l’influence du cancer dans les interactions inter-espèces et dans l’évolution des écosystèmes. En seconde partie d’émission, Audrey Théron nous fait découvrir les mammifères de la collection de zoologie.

Nous avons tous entendu parler de ces chiens ou de ces chats capables de détecter un cancer avant même que son porteur n’en ressente les moindres symptômes. Magie ? Sixième sens animal… ? Non rien de tout cela mais il aura fallu découvrir que les processus tumoraux modifient nos odeurs corporelles pour comprendre comment nos amis à quatre pattes flairaient la maladie.

Aujourd’hui l’écologie de l’évolution jette une lumière nouvelle sur ces processus tumoraux et leur influence sur les interactions inter-espèces et l’évolution des écosystèmes.

Justine Boutry est doctorante à Mivegec, le laboratoire de recherche sur les maladies infectieuses et vecteurs : écologie, génétique, évolution et contrôle. Avec son équipe, elle s’est intéressée aux hydres et en particulier aux hydres tumorales et aux interactions qu’elles entretiennent avec leurs proies, leurs prédateurs ou leurs commensaux. Les résultats de cette étude ont été publié en septembre dernier dans le journal Science of the Total Environment.

En seconde partie d’émission, nous restons dans le monde animal puisque nous vous emmenons à l’Institut de botanique découvrir la collection de zoologie de l’Université de Montpellier. C’est Audrey Théron qui vous fait la visite pour ce premier volet consacré aux mammifères.