L’Université de Montpellier a complété la démarche de renouvellement du label européen “HR Excellence in Research” dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie de ressources humaines pour la recherche, HRS4R. Logo HR Excellence in researchUne auto-évaluation de fin de cycle, basée sur la réflexion collective et sur un travail trans-directionnel, a permis de faire émerger de nouvelles perspectives d’amélioration, de procéder à l’état d’avancement des plans précédents et de mettre à jour le plan d’action pour la période 2020-2023. Approuvés par le Conseil d’Administration du 14 décembre 2020, les éléments de la demande de renouvellement pour un cycle de 3 ans sont soumis à la Commission Européenne pour évaluation et sont publiés ici. Ils comprennent :

  1. Le rapport HRS4R 2020
  2. L’état d’achèvement du plan HRS4R 2017-2019
  3. La Charte OTM-R de l’UM
  4. Le plan d’action HRS4R révisé pour la période 2020-2023

Rappel – L’UM obtient le label européen « HR Excellence in Research »

En mars 2015, l’Université de Montpellier a été la première université française à recevoir le label européen “HR Excellence in Research” de la Commission Européenne pour son  engagement à faire évoluer ses pratiques et à se rapprocher des recommandations de la Charte européenne du chercheur et du Code de conduite pour le recrutement des chercheurs (C&C). Ces deux textes adoptés en 2005 par la Commission Européenne (CE) visent à promouvoir les métiers de la recherche en Europe.

En 2015, l’UM a élaboré une stratégie de ressources humaines pour la recherche (Human Resources Strategy for Researchers, ou HRS4R) afin de soutenir la recherche et de promouvoir l’excellence en matière de ressources humaines pour la recherche.

HRS4R est une démarche qualité, fondée sur le principe d’amélioration continue, pour laquelle l’UM a mis en place un suivi régulier (avec auto-évaluation et mise à jour du plan d‘action à mi-parcours et en fin de cycle). Attribué pour une durée initiale de 5 ans, le label est renouvelable par cycles de 3 ans.

Réalisée en mars 2017, une auto-évaluation à mi-parcours avait été évaluée positivement par la Commission européenne et avait donné lieu à la révision du plan d’action pour 2017-2019.

Véritable atout pour l’obtention de financements, en particulier européens, cette certification contribue à sécuriser les financements européens reçus par l’UM (Article 32 dans H2020) et confère à l’établissement une visibilité et une attractivité accrues sur le plan national et international.

Contact : Nathalie Modjeska – Responsable des programmes internationaux MUSEcourriel