Cette semaine, Frédéric Venail, responsable médical au CHU Gui de Chauliac, nous ouvre les portes du bloc opératoire à l’occasion du 3e essai d’implant cochléaire assisté par le robot semi autonome Hearo. En seconde partie d’émission Amrin nous présentera la société MedXcell, puis Agnès Pesenti nous dévoilera le prochain bar des sciences sur le thème « Ecran et violence: état des lieux ».

hearo(c)CHU-Montpellier

Pour A LUM LA SCIENCE, nous nous sommes rendus au service ORL du CHU Gui de Chauliac où le professeur Fréderic Venail, responsable médical de l’unité « otologie et otoneurologie » a accepté de nous ouvrir grand les portes du bloc opératoire pour observer une implantation cochléaire assistée par le robot semi autonome Hearo : une première en France !

L’implant cochléaire pour commencer qu’est-ce que c’est ? Il consiste à introduire dans la cochlée, donc dans l’oreille interne, une électrode miniature dont le rôle est de stimuler cette fameuse cochlée afin d’améliorer l’audition des personnes souffrant d’une surdité sévère à profonde.

L’opération à laquelle nous avons assisté a été réalisée dans le cadre d’un protocole de recherche clinique puisqu’il s’agit d’une opération assistée par le  Robot hearo. Une machine conçue par l’entreprise Suisse Cascination et MED-EL pour réaliser la première phase de cette implantation cochléaire en fraisant un tunnel dans l’oreille interne. 

Le robot est couplé à de l’imagerie médicale permettant ainsi de calculer la trajectoire optimale de fraisage et de diminuer le risque d’endommager les structures de l’oreille interne.

Le protocole prévoit dix essais : nous avons assisté au troisième et sans vouloir divulgacher notre reportage, cela se termine par un succès…

En seconde partie d’émission nous restons dans le domaine médical avec le retour d’Amrin qui viendra nous présenter la société MedXCell.

Pour conclure l’émission Agnès Pesenti, responsable de la culture scientifique, annoncera le prochain bar des sciences qui se tiendra au Dôme le jeudi 17 mars prochain à 20h30. Au programme : « Ecran et violence : état des lieux ».