Covid-19 : Point de situation sur les dispositions prises par l’Université de Montpellier

Au regard des circonstances exceptionnelles, gardons à l’esprit que les mesures gouvernementales s’inscrivent dans un objectif de protection de la santé de toutes et tous. Il convient de limiter les rencontres avec proximité physique entre personnes et le recours aux outils de communication à distance doit être la règle.

Les UFR, Ecole et Instituts restent le contact privilégié de chaque étudiant.e. Les éléments spécifiques de continuité des activités à destination des chercheurs, enseignants, enseignants-chercheurs et personnels BIATS sont disponibles sur intranet.

Informations à destination des personnels et des étudiants

Un problème de santé ?
Les professionnels de santé (médecin, psychologue…) du Service Commun de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SCMPPS) restent joignables par mail et assurent des consultations médicales et de psychologie par téléphone.
Contact email

Le Centre de Soins Universitaire (CSU) continue d’assurer les consultations générales, de gynécologie et de psychologie sur place ou à distance.
Contact : 04.11.28.19.79 et email

Un numéro vert répond à vos questions sur le COVID-19, 24h/24 et 7j/7 : 0.800.130.000
Pour toute urgence, appelez le 15

Vous êtes en situation de handicap ?
Le service Handiversité et le SCMPPS sont disponibles pour répondre à vos questions liées à vos aménagements d’examens et/ou d’études, à l’accès aux contenus des cours numériques…
Contact Service handicap
Contact SCMPPS

Une difficulté financière ?
Que vous soyez étudiant boursier ou non, l’UM et le CROUS maintiennent leur dispositif d’aide sociale, notamment les aides d’urgence. La Direction Vie des Campus travaille en lien avec le service social du CROUS pour vous accompagner au mieux.
Contact email

Toutes les informations sont disponibles sur la page du CROUS : Difficultés rencontrées face à la crise sanitaire du coronavirus

Vous souhaitez bénéficier de l’aide exceptionnelle du Gouvernement après avoir perdu un emploi ou un stage gratifié ?
Depuis le 12 mai, les étudiants peuvent bénéficier d’une aide exceptionnelle de 200 € qui sera versée dès le mois de juin. Elle peut être attribuée aux étudiants en formation initiale, boursiers comme non boursiers, sans condition de nationalité qui rencontrent des difficultés financières suite à l’annulation de leur emploi étudiant ou de la gratification de leur stage et/ou aux étudiants ultramarins. La demande est à effectuer en ligne, en joignant des justificatifs au Crous.

La demande se fait en ligne sur le site etudiant.gouv.fr

Vous êtes étudiant.e ultramarin.e et souhaitez retourner en outre-mer ?
Après l’installation d’une cellule d’accompagnement dédiée, le Ministère des outre-mer a mis en place un tarif spécial négocié avec les compagnies Air France et Air Austral destiné aux étudiants des départements et régions d’outre-mer qui souhaiteraient retourner dans leur territoire entre le 1er juin et le 31 août 2020.
En savoir +

Une difficulté pour accéder aux contenus numériques ?
Vous n’avez pas d’ordinateur, de tablette ou d’équipement numérique, afin d’accéder aux cours en ligne, ou votre matériel est en panne.
Le Service Vie Étudiante vous aidera à chercher une solution.
Contact email

Pour celles et ceux d’entre vous, qui faute de moyens, ne peuvent accéder aux services numériques, l’Université de Montpellier propose une aide financière exceptionnelle vous permettant de souscrire un forfait internet, de modifier votre abonnement actuel ou encore d’acquérir une clé 4G.  Pour en bénéficier, contactez le Service Vie Etudiante de l’UM.

Envie de rester en mouvement avec le SUAPS ?
Le SUAPS vous accompagne dans une pratique régulière et modérée en mode confinement. Retrouvez sur le site « On continue de bouger » des contenus théoriques, des vidéos, les adresses mails de vos enseignants du SUAPS ainsi qu’un challenge vidéo « mon sport en confinement ».

Comment accéder aux ressources documentaires ?
Le Service Commun de Documentation tient à votre disposition via l’ENT – Tuile « Bibliothèque », l’ensemble des ouvrages, revues et bases de données que vous aviez l’habitude de consulter.
Vous pouvez rendre un RDV d’aide à la recherche personnalisée avec un bibliothécaire ou posez une question via l’ENT – Tuile « Boomerang »
Toutes les infos et des tutoriels sur la page « Services » du site des BU : Bibliothèques
Contact email

Envie de vous cultiver et vous détendre ?
Toute l’équipe du service art & culture vous propose des contenus à découvrir, lire et écouter via leur compte Facebook Art & culture Université de Montpellier et sur leur site web.
Contact email

L’équipe des BU vous propose un large choix de documentation numérique en ligne 24h/24 dont la presse via Europresse et la collection « lecture loisirs » de Cyberlibris : près de 6 000 romans, BD, biographies, essais, guides…
A retrouver sur : ENT – Tuile « Bibliothèques » – Menu « Bases de données A – Z »

Des interrogations sur votre orientation ou insertion professionnelle ?
Le SCUIO-IP continue à répondre à toutes vos questions.
Retrouvez tous leurs services sur scuioip.umontpellier.fr
Contact email

Engagé.e dans une association étudiante ?
Le Service Vie Étudiante reste mobilisé pour soutenir vos initiatives, notamment pour lutter contre l’isolement social pendant le confinement.
Contact email

Pour toutes questions liées à l’ensemble de ces dispositions, des étudiants du Bureau de la Vie Étudiante sont à votre écoute.
Contact email

La propagation du virus COVID-19 a généré une crise sanitaire d’ampleur mondiale. Pour endiguer l’épidémie, le confinement décidé par le gouvernement français apparaît comme le seul moyen à disposition. Pour autant, ce confinement, que nous nous devons de respecter, n’est pas
une mise à l’arrêt totale des activités universitaires. L’Université de Montpellier s’est organisée pour poursuivre au mieux ses missions essentielles en enseignement comme en recherche.
Mobilisation, coordination et créativité constituent les fondements du plan de continuité des activités de l’établissement qui se décline en trois volets : continuité pédagogique, continuité de la recherche et continuité des activités administratives, logistiques et techniques. Notre premier objectif a été, dès le 16 mars 2020, lorsque les activités d’enseignement en présentiel ont été suspendues, de garantir à nos étudiant·e.s la poursuite de leur formation. Déjà ancrés dans les pratiques pédagogiques, les modes d’enseignement à distance sont devenus la règle pour cette fin d’année universitaire. Bien acceptés par les étudiant·e.s et les enseignant·e·s, et même avec un certain enthousiasme, ces modes d’enseignement alternatifs permettent d’acquérir des connaissances et de les évaluer. Toutefois, demeurent des sujets sensibles : la difficulté pour certains étudiant·e·s d’accéder aux moyens et services numériques, les mises en situation professionnelle (stage) et les travaux pratiques ou encore la restriction des déplacements qui n’est pas sans poser problème dans une université comme la nôtre, tournée vers l’international.

Les directrices et directeurs des UFR, Ecole et Instituts, en lien permanent avec les équipes pédagogiques, sont à pied d’œuvre pour contourner ces obstacles et maintenir la qualité de nos formations.
Également impactées par cette situation inédite, les activités de recherche dans les laboratoires et sur le terrain se trouvent, de fait, ralenties. En lien avec les organismes, l’Université a élaboré des solutions avec les responsables de chaque structure de recherche, plateformes technologiques et centres de services pour ne pas mettre en péril quelquefois des années de labeur. Le maintien des activités administratives, techniques et logistiques est aussi fondamental à la bonne marche de notre établissement pendant cette période. Il a fait l’objet d’une réflexion et d’une rationalisation pour que soit maintenue la plus faible présence possible de nos agents sur site. Dans le strict respect des consignes de sécurité, certain·e.s assurent donc des tâches ne pouvant être exercées qu’en présentiel mais pour la plus grande majorité, le télétravail et le travail à distance sont de mise.

Un tel chamboulement de notre fonctionnement, dans un contexte général difficile, ne peut qu’être source d’anxiété et d’isolement. La distanciation sociale, souvent évoquée, ne doit pas être une rupture sociale. Les services d’accompagnement psycho-médico-social restent à disposition de chaque étudiant.e ou de chaque personnel qui en éprouverait le besoin. Les services documentaires, culturels et sportifs fourmillent d’idées pour proposer une offre à distance adaptée permettant de se cultiver, de se détendre et de garder le lien.

Si le mode de fonctionnement de l’Université durant cette période singulière n’est pas optimal, gardons à l’esprit que les mesures de confinement s’inscrivent dans un objectif de protection de la santé de toutes et tous. Certains de nos collègues universitaires exercent également une partie de leurs fonctions dans les services hospitaliers et c’est ici pour moi l’occasion de leur rendre un hommage sincère. Que soient remerciés avec eux, toutes celles et tous ceux, enseignants-chercheurs, enseignants, chercheurs, personnels administratifs et techniques qui assurent avec dévouement leur mission de service public, service dont la grandeur et l’utilité en ces temps de crise ne sont plus à démontrer.

Philippe Augé, Président de l’Université de Montpellier.

Chères étudiantes, chers étudiants,

Le déconfinement progressif de notre pays a débuté le 11 mai dernier. Bien qu’éloigné·e·s des campus jusqu’en septembre, vous restez toujours au centre de nos préoccupations. Tandis que les examens ont débuté dans de nombreuses composantes, les questions des stages, des mobilités, des inscriptions… sont autant de sujets sur lesquels, en lien avec les directrices et directeurs d’UFR, Ecole et Instituts, nous nous concentrons.

Nous sommes également particulièrement attentifs à la lutte contre la précarité étudiante.

Nous souhaitons donc attirer votre attention sur l’aide exceptionnelle de 200 euros proposée par le Gouvernement afin d’aider d’une part, les étudiant·e·s ayant perdu un emploi/stage en raison de la crise du Covid-19 et d’autre part, les étudiant·e·s ultramarins restés en métropole. Cette aide s’adresse aux étudiant·e·s en formation initiale, boursiers ou non. Pour déposer une demande, les étudiant·e·s concerné·e.s doivent compléter un formulaire disponible sur le site du gouvernement.
Les étudiant·e·s ultramarins peuvent également bénéficier de tarifs négociés pour leur voyage retour (https://bit.ly/2z1Oy2E).

Mais au-delà de ces dispositifs, l’Université de Montpellier reste pleinement engagée afin de répondre à l’urgence sociale. Le Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes (FSDIE) social a ainsi été abondé pour répondre aux demandes d’aides financières exceptionnelles. Ce dispositif d’aides peut être cumulable avec l’aide de l’Etat ou du CROUS pour permettre aux étudiants en difficultés de subvenir à leurs besoins. Toutes les informations sont en ligne ici.

De plus, pour celles et ceux d’entre vous, qui faute de moyens, ne peuvent accéder aux services numériques, l’Université de Montpellier propose une aide financière exceptionnelle vous permettant de souscrire un forfait internet, de modifier votre abonnement actuel ou encore d’acquérir une clé 4G. Pour en bénéficier, contactez le Service Vie Etudiante de l’UM.

Par ailleurs, les différents services universitaires restent à votre disposition pour vous accompagner : ainsi, si vous souhaitez joindre un professionnel de santé (médecin, psychologue…), vous pouvez contacter le Service Commun de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé ou bien le Centre de Soins Universitaire (CSU) à Montpellier en prenant rendez-vous au 04.11.28.19.79 ou par mail.

D’autres d’informations concernant la vie étudiante peuvent être trouvées en consultant le site web de l’université

Nous restons à vos côtés grâce à l’implication des équipes enseignantes et administratives qui se mobilisent pour maintenir la vie universitaire, même à distance.

Nous vous prions d’agréer, chères étudiantes et chers étudiants, l’expression de notre considération distinguée.

Philippe AUGÉ
Président de l’Université

Alexis VANDEVENTER
Vice-Président étudiant

Chères étudiantes, chers étudiants,
Face à la situation de confinement, seul moyen d’arrêter la propagation du virus COVID-19, notre Université s’est organisée pour poursuivre au mieux ses missions essentielles et particulièrement celle qui consiste à vous assurer une formation de qualité.

De nombreux sujets sont toujours sensibles : l’interruption des mises en situation professionnelle notamment les stages, la fracture numérique, les difficultés sociales restent problématiques. En lien avec les directrices et directeurs d’UFR, d’Écoles et d’Instituts et grâce à l’implication des équipes pédagogiques et de nos services, tout est mis en œuvre pour vous apporter les solutions pédagogiques les plus pertinentes. Continuez à consulter vos mails universitaires pour connaître les différents dispositifs organisés par votre composante. Nous savons que la question du déroulement des examens est une de vos préoccupations principales. C’est légitime. Nous travaillons à différentes hypothèses alors même que nous n’avons aucune connaissance de la date à laquelle l’Université pourra reprendre le cours habituel de ses activités. Nous vous demandons un peu de patience.

Un tel chamboulement dans l’organisation de vos études et dans votre vie personnelle, dans ce contexte général difficile, peut être source de mal-être, d’anxiété et d’isolement mais, comme nous le répétons, la distanciation sociale ne doit pas être une rupture sociale.

Nous vous présentons donc, à la suite de ce mail, les dispositions des directions et services de notre université qui sont destinées à vous accompagner pendant cette période délicate en matière de vie étudiante, santé, handicap, aide sociale, insertion professionnelle, documentation, culture et sport.

Nous soutiendrons également les initiatives étudiantes visant à lutter contre l’isolement social.

Tristement, nos campus sont désertés mais nous restons à vos côtés.

Nous vous savons courageux dans l’adversité et nous adressons une pensée particulière à celles et ceux d’entre vous qui sont actuellement en stage dans les services hospitaliers ainsi qu’à celles et ceux qui font face à une situation éprouvante.

Nous vous prions d’agréer, chères étudiantes et chers étudiants, l’expression de notre considération distinguée.

Philippe AUGE
Président de l’Université

Alexis VANDEVENTER
Vice-Président étudiant

Chères étudiantes, chers étudiants,

Suite aux annonces du Président de la République, du Premier Ministre et du Gouvernement, le confinement a été mis en place, entraînant de fait la suspension des cours en présentiel. Face à cette situation inédite, l’Université de Montpellier se mobilise pleinement pour développer des dispositifs visant à vous permettre de poursuivre au mieux votre vie universitaire. Gardons en premier lieu à l’esprit que le déploiement de ces mesures s’inscrit dans un objectif de protection de la santé de toutes et tous et qu’ainsi le recours aux outils de communication à distance doit constituer la règle.

Notre premier objectif a été d’assurer la continuité pédagogique malgré l’épidémie. Pour la garantir, les directrices et directeurs des UFR, Ecole et Instituts sont en lien quotidien avec les responsables pédagogiques et restent vos interlocuteurs privilégiés dans ce domaine.

Je connais également vos inquiétudes quant aux stages et aux examens futurs. Sachez que les décisions et les mesures qui seront prises avec les directrices et les directeurs répondent à notre volonté de vous accompagner pour que cette pandémie ne vous pénalise aucunement dans vos études et que l’égalité des chances soit respectée.

Cela vaut pour l’ensemble des étudiant.e.s et plus particulièrement pour les étudiant.e.s en situation de handicap pour lesquel.le.s le service handiversité reste mobilisé. De même, nous travaillons, en lien avec le Ministère, à apporter des solutions aux étudiant.e.s qui se trouveraient bloqué.e.s à l’étranger.

Par ailleurs, le SCUIO-IP continue à répondre à toutes vos questions sur l’orientation ou l’insertion professionnelle. Vous pouvez retrouver les services et contact par email.

Au-delà de ces questions pédagogiques, la période que nous traversons peut devenir source d’angoisse, d’inquiétude et de mal-être.

La distanciation sociale, souvent évoquée, ne doit pas être une rupture sociale.

En lien avec le Vice-Président Etudiant de l’Université, Alexis Vandeventer, j’ai donc décidé qu’un certain nombre d’actions devaient persister ou être initiées.

Ainsi, l’accès aux ressources et aux services en ligne du Service commun de Documentation reste disponible depuis l’ENT (tuile Bibliothèque). Cela est déjà le cas pour les ouvrages, revues et bases de données que vous consultez actuellement et dans le courant de la semaine prochaine, d’autres ressources seront disponibles dont des romans et des BD. Des cours en ligne ou des tutoriels d’aide à la recherche documentaire sont accessibles sur Moodle ou sur la chaîne de l’Université de Montpellier. Des séances personnalisées d’aide à la recherche (RDV avec un bibliothécaire) ainsi qu’un service de questions / réponses à distance sont assurées en écrivant par email ou via boomerang.biu-montpellier.fr.

De même, si vous souhaitez continuer à profiter d’une offre culturelle pendant le confinement, nous vous proposons des contenus à découvrir, lire et écouter via le compte Facebook Art & culture Université de Montpellier .

Le Service Universitaire d’Activités Physiques et Sportives vous communiquera dans les prochains jours un certain nombre de tutoriels visant à maintenir une activité physique et à vous détendre.

Les associations étudiantes en lien avec le Bureau de la Vie Etudiante sont aussi à votre écoute pour vous apporter soutien si vous vous sentez isolé.e.s.

En cas de soucis médicaux, vous pouvez contacter le Service Commun de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SCMPPS). Votre message sera dirigé à un professionnel de santé. Le Centre de Soins Universitaire (CSU) sur Montpellier reste également ouvert et continue d’assurer les consultations médicales et psychologiques. Vous pouvez prendre rendez-vous au 04.11.28.19.79.

Enfin, le CROUS maintient son dispositif d’aide d’urgence aux étudiant.e.s qui en auraient besoin.

Pour toute situation, les services de la direction vie des campus sont à votre disposition pour vous orienter et vous accompagner.

Je tenais, pour finir, à vous assurer de la totale solidarité et du total soutien de l’Université de Montpellier face à cette crise d’ampleur.

Je vous prie d’agréer, Chères étudiantes, Chers étudiants, l’expression de ma considération distinguée.

Philippe AUGE
Président de l’Université

Modalités de contrôle des connaissances

Depuis la fermeture de l’établissement le 16 mars 2020, des dispositifs sont mis en place pour assurer une continuité des activités pédagogiques à distance. Les modalités de Contrôle des Connaissance (MCC) sont donc adaptées par chaque UFR, Ecole ou Institut dans un principe commun garantissant la valeur du diplôme et l’égalité des chances conformément à l’ordonnance n° 2020-351 du 27 mars 2020 relative à l’organisation des examens et concours pendant la crise sanitaire née de l’épidémie de covid-19.

Les derniers articles COVID-19

Une université engagée dans la lutte contre la propagation du virus Covid19

Un potentiel scientifique

Avec le laboratoire de services CEMIPAI, qui est une des plus grandes structures de recherche de sécurité microbiologique de niveau L3 en France, l’Université de Montpellier et le CNRS proposent à la communauté scientifique de travailler en atmosphère contrôlée sur les prélèvements biologiques infectieux et les agents biologiques de classe 3, comme le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), les virus des hépatites ou les virus transmis par les moustiques (Chikungunya, Dengue, Zika), les bactéries pathogènes et les prions.

Le CEMIPAI travaille notamment avec les chercheurs de l’Institut de Recherche en Infectiologie de Montpellier (IRIM / UM, CNRS), ceux de l’unité de recherche pluridisciplinaire Pathogenèse et contrôle des infections chroniques (PCCI / Inserm, UM, EFS) sur la question des anticorps ou encore avec ceux de l’Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM / CNRS, UM, ENSCM).

Solidarité avec les soignants et les malades

Solidaire avec les soignants et les malades, l’Université organise une collecte au sein des laboratoires de recherche de matériel médical (masques de protection, gants, surblouses) au profit du CHU de Montpellier. Cette opération est coordonnée à l’échelle de l’établissement par le Pr Jacques Mercier, Vice-président en charge de la recherche.

Dispositifs mis en place par l’Université de Montpellier

  • Autour du Président de l’Université, une cellule spécifique de pilotage coordonne le fonctionnement institutionnel de l’établissement.
  • Conférences téléphoniques bi-hebdomadaires des Directeurs des UFR, Ecole et Instituts conduites par la Présidence.
  • Conférences téléphoniques quotidiennes des Directeurs et Chefs de services centraux et communs et des Directeurs administratifs des UFR, Ecole et Instituts conduites par le Directeur Général des Services.
  • Information du CHSCT.

Pour les activités dites essentielles qui doivent être menées en présentiel, une organisation et des procédures sont mises en places par les directeurs de structure pour assurer un accueil sur site dans les meilleures conditions possibles en matière d’hygiène et de sécurité :

  • Mise en oeuvre des mesures « barrières » et de prévention adaptées (solutions hydroalcooliques, gants et masques le cas échéant).
  • Veille quotidienne pour dresser un état détaillé des personnels présents sur site afin d’assurer suivi et protection.
  • Veille sociale et permanence téléphonique du service commun de médecine préventive et de promotion de la santé.
  • Une adresse de messagerie spécifique pour répondre à toutes les questions.
  • Une communication régulière et ciblée par messagerie électronique et sur les réseaux sociaux.
  • Des pages dédiées sur les sites internet (étudiants, public) et intranet (personnels) de l’UM pour suivre l’actualité liée à la pandémie et diffuser les consignes sanitaires.
  • Une mise à jour régulière de la page internet dédiée aux dispositifs numériques de l’établissement et création d’un numéro d’urgence pour le centre de services.

Compte tenu de l’organisation de l’Université, de son implantation multi-site et de son mode de fonctionnement, l’organisation pédagogique relève de la responsabilité des UFR, Ecole et Instituts. Dès lors chaque structure a donc élaboré sa déclinaison du plan de continuité pédagogique. UFR, Ecole et Instituts sont donc le contact privilégié des étudiant·e·s.

  • Généralisation des pratiques d’enseignement à distance avec une mobilisation des équipes de la DSIN pour accompagner les enseignants.
  • Montée en puissance des dispositifs numériques existants au niveau de l’établissement (Moodle, Vidéo…) et au niveau national (SupNumérique, FunMOOC, Universités Numériques Thématiques…).
  • Réflexions en cours autour du calendrier des examens et de l’adaptation, le cas échéant des modalités de contrôle des connaissances alternatives.
  • Mise en place d’avenants aux conventions de stages pour prendre en compte la diversité des situations (télétravail, report, interruption…).
  • Mise en place d’un dispositif d’aide sociale pour les étudiant·e·s en mobilité internationale ayant des difficultés (notamment lié aux augmentations des coûts de transports) pour rentrer en France en lien avec le CROUS.
  • Maintien d’un accompagnement des publics spécifiques (sportifs de haut niveau, artistes, étudiants salariés) et en particulier des étudiant·e·s en situation de handicap.

Particulièrement vigilante sur la question de l’égalité des chances, l’Université prend en compte les potentielles fractures numériques pour certains étudiants (manque de matériel, problème d’accès à du réseau internet). Des discussions sont notamment en cours avec la Région Occitanie pour trouver des solutions et mettre, par exemple, des ordinateurs à disposition des étudiant·e·s.

« La distanciation sociale, souvent évoquée, ne doit pas être une rupture sociale »

En lien avec le Vice-Président Etudiant de l’Université, il a été décidé qu’un certain nombre d’actions devaient persister ou être initiées, parmi lesquelles :

Conformément aux préconisations du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en matière de continuité de la Recherche, seules les activités essentielles qui ne pouvaient être assurées à distance ont été maintenues en présentiel. C’est bien entendu également le cas pour l’activité des laboratoires engagés dans la recherche sur l’épidémie COVID19 ou des épidémies comparables, domaine dans lequel l’Université de Montpellier est particulièrement impliquée.

  • Limitation des activités de recherche en présentiel et recours au télétravail et au travail à distance sauf exceptions.
  • Poursuite en présentiel des activités des laboratoires dont l’interruption de certaines manipulations conduirait à la perte d’études scientifiques essentielles, sensibles ou particulièrement complexes ou lourdes à réorganiser.
  • Prise en compte et soutien aux 24 entreprises (start-up) présentes sur les sites, au plus près des laboratoires à travers des exonérations de charges.

Informations complémentaires

Différentes études locales, nationales ou internationales sont en cours sur les questions de confinement. Nous vous invitions à y participer :

L’équipe du pôle recherche du Centre national de ressource et de résilience, soutenu par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, souhaite évaluer les conséquences de la quarantaine sur la santé mentale des étudiants universitaires. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre participation.

Pour que cette étude soit représentative et pertinente, nous vous invitons à répondre aux différents questionnaires transmis tout au long de cette étude. Vous serez en effet sollicités à plusieurs reprises (tous les mois pendant le confinement en cas de prolongation puis tous les 3 mois environ) pendant une durée d’un an à compter du début du confinement national. Les questionnaires sont anonymes, à aucun moment votre identité ne peut être connue.

Si vous vous sentiez déstabilisé(e) ou en difficulté au cours ou à l’issue du remplissage du questionnaire, n’hésitez pas à demander du soutien. Des informations sont à votre disposition sur le site du centre national de ressources et de résilience (CN2R). Vous pouvez également contacter le dispositif national de soutien et prise en charge médico-psychologique au numéro vert 24h/24 et 7j/7 (0 800 130 000) ou votre médecin généraliste. En cas d’urgence, appelez le SAMU-centre 15 en composant le 15.

Partagez votre ressenti sur le confinement, votre état de santé & contribuez à l’avancée de la recherche et des connaissances sur le coronavirus : www.confins.org

L’étude CONFINS est un projet de recherche collaboratif qui a pour but de mieux comprendre l’impact de l’épidémie du coronavirus, dont la maladie est communément appelée COVID-19, et du confinement sur votre bien être et votre santé mentale. Nous souhaitons également mieux comprendre vos opinions et vos craintes sur cette épidémie, ses traitements et les vaccins.

Cette enquête est conduite par une équipe de recherche de MONTPELLIER RECHERCHE EN ECONOMIE (MRE, Université de Montpellier).

Consignes sanitaires

  • Lavage régulier des mains
  • On tousse et on éternue dans son coude
  • On utilise des mouchoirs à usage unique
  • On ne se serre plus la main, on évite les embrassades
  • On appelle le 15 si symptômes ou proximité d’une personne contaminée
  • On reste chez soi si on est malade
  • On ne porte pas de masque si on n’est pas malade

En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires) :

  • Contactez le Samu (15) en faisant état de vos symptômes
  • Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences

2020-06-26T15:08:17+01:0025 mars 2020|, , |